Bernard Gensane
Retraité de l'Éducation nationale
Abonné·e de Mediapart

961 Billets

1 Éditions

Billet de blog 4 nov. 2014

Bernard Gensane
Retraité de l'Éducation nationale
Abonné·e de Mediapart

Les profs de fac seront-ils payés en décembre ?

Bernard Gensane
Retraité de l'Éducation nationale
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Universités : le paiement des salaires de décembre menacé !

Le pacte de responsabilité et les lois Pécresse et Fioraso à l'œuvre !

Le versement de la 4ème tranche de la subvention d'Etat aux universités a été amputé de 20 %. La Conférence des Présidents d'Université a averti que cela menaçait le paiement de la totalité des salaires de décembre. Des discussions entre Bercy et le Ministère de l'Education Nationale et de l'Enseignement Supérieur et de la Rercherche seraient en cours. En tout état de cause, il s'agit de la mise en œuvre du pacte de responsabilité avec ses 50 milliards d'euros d'économies.

Cette mesure est possible grâce à l'autonomie des Universités : depuis la loi LRU (maintenue et amplifiée par la loi Fioraso), les fonctionnaires d'Etat en poste dans les Universités ne sont plus payés directement par le ministère, mais sur le « budget global » de l'Etablissement.

Le SNPREES-FO et SupAutonome-FO constatent par ailleurs que la CPU et les présidents ne demandent pas que la masse salariale soit réintégrée dans le budget de l'Etat et ne remettent pas en cause les lois LRU 1 et LRU 2. Ce sont d'ailleurs les mêmes présidents qui gèlent des postes de fonctionnaires, développent l'emploi précaire, ferment des formations, coupent dans les crédits de fonctionnement ou les répercutent sur les composantes et laboratoires de recherche, au nom de l'équilibre budgétaire des établissements.

Ce sont aussi les mêmes présidents qui préparent les projets de regroupements qui régionalisent l'enseignement supérieur et la recherche, avec des fusions et des transferts de compétences aux COMUE qui vont encore se traduire par des mutualisations, des suppressions de formations et de diplômes.

Mais les présidents n'ont pas réussi à présenter la plupart des projets de COMUE dans les délais, et la majorité de ceux qui ont été présentés ont reçu des avis négatifs des syndicats dans les CT, et les avis négatifs du CNESER.

Dans une lettre du 28 octobre à Najat Vallaud-Belkacem et à Geneviève Fioraso les syndicats SNESUP-FSU, SNCS-FSU, SNEP-FSU, SNASUB-FSU, SNETAP-FSU, SNTRS-CGT, FERC Sup-CGT, CGT INRA, CGT CROUS, SNPTES, SNPREES-FO, SupAutonome-FO, Sud Education, Sud Recherche EPST, demandent à nouveau à la ministre de ne pas publier les décrets mettant en place les statuts des COMUE et à être reçus.

La ministre ne daigne même pas répondre à cette demande. Le SNPREES-FO estime dans cette situation qu'il n'y a d'autre solution qu'une mobilisation nationale d'ampleur pour que la ministre et la secrétaire d'État satisfassent enfin les revendications des personnels.

Dans l'immédiat, le SNPREES-FO et SupAutonome-FO exigent du gouvernement le versement immédiat et intégral des 20 % manquants et des présidents d'Université qu'il n'y ait pas un jour de retard dans le paiement des salaires des fonctionnaires d'Etat comme des contractuels et des vacataires.

Montreuil, le 3 novembre 2014

Contact : snprees@fo-snprees.fr et communication@supautonome.com

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Sobriété : le gouvernement a un plan, mais qui pour l’appliquer ?
L’exécutif annonce de nombreuses mesures pour réduire la consommation d’énergie de 10 % d’ici à 2024. Mais presque tout est basé sur le volontariat et les moyens de mise en œuvre restent flous. 
par Jade Lindgaard
Journal
Altice obtient une censure d’articles à venir au nom du secret des affaires
Le groupe de Patrick Drahi demandait en référé, au nom du secret des affaires, la censure de trois articles publiés par le site Reflets et exploitant des documents interne mis en ligne par des hackers. Le tribunal de commerce a rejeté cette demande mais ordonne au journal de ne plus écrire sur le sujet.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Migrations
En France, « rien n’a été prévu » pour accueillir les exilés russes
Depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, des centaines de Russes sont venus chercher refuge en France. Confrontés à un manque criant de politique d’accueil et à des obstacles en tout genre, ils ont surtout trouvé de l’aide auprès de réseaux d’entraide.
par Nejma Brahim
Journal
Procès France Télécom : une condamnation pour l’exemple ?
Le 30 septembre, les anciens dirigeants de France Télécom ont vu leur condamnation pour « harcèlement moral institutionnel » confirmée en appel. Leur politique de départs forcés, menée à partir de 2007, avait débouché sur une vague de suicides. Mais les responsables échappent à la prison ferme. Quelle portée pour ce jugement ?
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon