Comment devenir couvreur

Vous souhaitez créer votre entreprise de couvreur charpente et vous voulez être couvreur à votre compte ? Cette article vous donnera des conseils & astuces.

Tout d’abord qu’est-ce que un couvreur charpentier ?

Il s’agit d’un artisan travaillant dans le bâtiment qui construit ou encore qui rénove des toitures. Il s’occupe principalement de réparer des couvertures, de faire des poses d’isolations sous les toits ou encore de les monter. Le couvreur utilise différents types de matériaux tel que par exemple le zinc l’ardoise, au bitume, aux tôles, tuiles, bois, ou encore bardeaux...
Afin de créer son entreprise en individuelle ou encore sous forme sociétale, il est obligatoire d’obtenir un diplôme comme par exemple un CAP en apprentissage ou en lycée professionnel ; en effet le couvreur devra respecter des réglementations bien spécifiques liés aux activités artisanales.

Quelle sont les compétences primordiales ?

Il est très important pour un couvreur de s’assurer de l’imperméabilité d’un bâtiment, un bon couvreur doit savoir : choisir le matériel idéal pour la construction de la toiture, il doit savoir préparer la surface, en fixant les bardeaux sur la charpente, il doit bien s’assurer de calculer le métrage, installer tout le matériel nécessaire à la sécurité, enfin savoir réalisation les différentes pose ( des liteaux, de la couverture, des raccords cheminée, des gouttières ; des lucarnes ou encore des isolants thermiques
Il est très important pour un couvreur de faire attention à l’entretien des toitures. En effet avant les rénovations des matériaux l’entretien est une des missions les plus importantes d’un couvreur.

A la création de l’entreprise de couverture le couvreur aura la possibilité de choisir parmi la pose d’un matériau précis : couvreur tuilier, couvreur ardoisier, couvreur zingueur ou autres ; restauration des toitures ; installation de panneaux solaires, l’intervention d’urgence suite à des intempéries ou des fuites, l’intervention sur des monuments historiques.
Il est important de prendre conscience que le travail de couvreur est un travail physiques est dans des conditions difficiles. Il est également primordiale d’avoir des connaissances en gestion communication et management

Quels sont les diplômes requis ?

le métier de couvreur 91 est réglementé par les Chambres des métiers et de l’artisanat.
Il est obligatoire d’avoir un diplôme couvreur d’un certificat de formation dans le métier. CAP couvreur ; étancheur du bâtiment et des travaux publics, BP couvreur, BP étanchéité du bâtiment et des travaux publics, BM métiers de la piscine, mention complémentaire (MC) en zinguerie, Bac technologique STI2D spécialité architecture et construction, Bac professionnel interventions sur le patrimoine bâti option couverture, BTS bâtiment, BTS systèmes constructifs bois et habitat ou BTS enveloppe du bâtiment, façades et étanchéité.
Si vous ne disposez pas de diplôme il faudra avoir une expérience de 3 ans dans le métier.
Couvreur en France
- En France 23 000 entreprises de couverture-étanchéité.
- Les particuliers représentent les 3/4 du marché.
Le marché de la couverture est l’un des plus actifs du secteur du bâtiment, mais il est assez concurrentiel. Pour cela il faut bien évidemment ce spécialisé sur un type de prestation !
La réglementation
Il est obligatoire pour un couvreur de :
- Souscrire à une assurance professionnelle et à une assurance décennale. A noter que le numéro d’assurance doit être mentionné sur les devis et factures.
- Présenter un devis au client particulier avant le début des travaux, clairs indiquant les détails des différentes prestations.
- Respecter la réglementation thermique
- Respecter les règles de sécurité sur le chantier.

Un couvreur devra choisir entre différents ces différents statuts juridiques pour se mettre à son compte :
- La microentreprise : statut très simplifié qui peut très bien convenir au débutant : gestion autonome, il y a pas de pure comptabilité, faites un compte bancaire pour l’activité, en revanche il faut noté que ce statut juridique est soumis à des plafonds de chiffre d’affaires.
- L’entreprise individuelle en nom propre (EI) : c’est un statut mais complexe pour le paiement des cotisations sociales,
- L’EIRL : ce statut permet de protéger son patrimoine personnel,
- L’EURL : c’est un statut qui permet au gérant déterminer lui-même sa rémunération, qui détermine la base des charges sociales,
- La SASU : ce régime juridique est adapté mais plus coûteux que l’EURL
Devenir couvreur : Les étapes
1. Formation complète
2. Effectuer une étude de marché et faites la validée
3. Rédigez un prévisionnel financier
4. Achetez le matériel et le véhicule nécessaire au métier de couvreur
5. Choisissez votre forme juridique et enregistrez-vous auprès de la Chambre des métiers,
6. Prenez une assurance décennale,
7. Lancez la communication : internet, cartes de visite, décoration de votre véhicule, etc.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.