Portfolio

5 ans après Fukushima

Cinq centrales françaises à fermer en priorité. Greenpeace a évalué toutes les centrales nucléaires françaises sous le prisme de nombreux critères. Si, à la lecture des résultats obtenus, aucune centrale ne peut être considérée comme sûre et toutes doivent être fermées, cinq sites se détachent et doivent être fermés en priorité : Fessenheim, Gravelines, Bugey, Blayais et Tricastin.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.