ALGÉRIE : " THE WORSTH " et " THE BEST" .

La révolution est un long chemin pas du tout tranquille...

Je me promène enfin en terre Algérienne, je voulais la voir cette Nouvelle Algérie et  à défaut  de voir encore je me contente d'écouter... écouter les enfants chanter du matin au soir , partout , les chants du " Hirak" , tous les  enfants sans exception,  c'est comme qui dirait un phénomène de mode infantile,  avec les variantes que seuls ces petites âmes innocentes savent fredonner ... c'est dire l'ancrage de cette révolte populaire dans la société de l'après 22/2 ..

C'est INDÉNIABLE,  le 22/2 a libéré les langues et débloqué la plupart des cerveaux,  pas tous malheureusement,  il reste une infime partie qui résiste farouchement à tout changement  , ils pleurent la belle époque de la " Hogra" généralisée,  ceux qui se désolent de dire désormais " monsieur le Président " ...

Le conflit hirak/système fait rage dans un contexte international qui semble glisser sur les Algériens,  la guerre est à leur porte mais ils ne pensent qu'à préserver leur mouvement , ils n'arrivent pas à se synchroniser avec le " nouveau " pouvoir , ils sont pourtant extrêmement attentifs à  toute démarche,  toute parole venant de la nouvelle gouvernance... le désaccord réside dans le sens des priorités pour les uns et les autres , le poids des résidus des Bandes d'avant 22/2 pèse encore ... le peuple pense qu'il  faut encore lâcher du leste... pour pouvoir enfin décoller. 

Les enfants Algériens ont raison de chanter , leurs mémoires n'oublieront pas de sitôt le 22/2 , cette graine va germer et faire son chemin... Et on en reparlera dans (dix)10 ans .

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.