Blog de Montarodan
Montatodan : Hypnose SLOW
Abonné·e de Mediapart

725 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 mars 2021

Blog de Montarodan
Montatodan : Hypnose SLOW
Abonné·e de Mediapart

Appel des artistes et étudiants toutes professions Odeon et Strasbourg

Les élèves de l’école d’art dramatique du Théâtre National de Strasbourg se mobilisent pour la survie des artistes, des étudiant.e.s et de tous.tes les professionnels en situation de précarité en association avec l’occupation du Théâtre de l’Odéon à Paris.

Blog de Montarodan
Montatodan : Hypnose SLOW
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les élèves de l’école d’art dramatique du Théâtre National de Strasbourg se mobilisent pour la survie des artistes, des étudiant.e.s et de tous.tes les professionnel.le.s en situation de précarité en association avec l’occupation du Théâtre de l’Odéon à Paris.

Suite à une Assemblée Générale le lundi 8 mars 2021, les 51 élèves en scénographie-costumes, jeu, mise en scène, dramaturgie et régie-création ont décidé à l’unanimité de s’installer 24h sur 24h dans les locaux du Théâtre National de Strasbourg.

Cet acte de mobilisation a pour objectif d’interpeller les pouvoirs publics sur la gravité de nos situations et d’améliorer les droits des intermittent.e.s touché.e.s par la crise sanitaire.

Les élèves s’associent aux intermittent.e.s qui occupent le Théâtre de l’Odéon à Paris. Nous avons également appelé toutes les écoles nationales supérieures d’art dramatique de France et conservatoires à se joindre à notre mouvement.

Nous demandons :

La réouverture des lieux de cultures dans le respect des consignes sanitaires ;

Une prolongation de l’année blanche, son élargissement à tous.te.s les travailleur.se.s précaires, extras et saisonnier.ère.s entre autres, qui subissent les effets, à la fois de la crise et des politiques patronales, ainsi qu’une baisse du seuil d’heures minimum d’accès à l’indemnisation chômage pour les primo-entrant.e.s ou intermittent.e.s en rupture de droits ;

Des mesures d’urgence face à la précarité financière et psychologique des étudiant.e.s ;

Un plan d’accompagnement des étudiant.e.s du secteur culturel en cours d’étude et à la sortie pour leur permettre d’accéder à l’emploi ;

De toute urgence, des mesures pour garantir l’accès à tous.tes les travailleur.e.s à l’emploi discontinu et auteur.rices aux congés maternité et maladie indemnisés ;

Un retrait pur et simple de la réforme de l’assurance chômage ;

Un financement du secteur culturel passant par un plan massif de soutien à l’emploi en concertation avec les organisations représentatives des salarié.e.s de la culture ;

Des moyens pour garantir les droits sociaux – retraite, formation, médecine du travail, congés payés etc. - dont les caisses sont menacées par l’arrêt des cotisations.

Pour porter ces revendications, nous exigeons, dans les plus brefs délais, une réunion du CNPS (Conseil National des Professions du Spectacle) avec le Premier Ministre ;

A partir de ce jour, mardi 9 mars 2021 à 17h et jusqu'à une réponse concrète de l’État, tous les élèves resteront installé.e.s dans les locaux du Théâtre National de Strasbourg.

Une Assemblée Générale se tiendra chaque jour à 13h sur le parvis du TNS et en Instagram live sur le compte de « ouverture.essentielle » vous pouvez suivre en direct l’actualité du mouvement.

Contact :

Mail : tns.ouvertures.essentielles@gmail.com

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte