La retraite de Mr Delevoye

Plusieurs reflexions sur cette reforme des retraites que le regime veut imposer avec la meme consertation qu'un LBD

Il y a depuis des années une vraie fixation de nos politiques concernant les retraites. Tous les gouvernements s'évertuent à détruire un socle qui a donné un peu d'humanité à ceux qui ont sacrifié leur vie pour que la France soit ce qu'elle est. 

On voit à chaque cycle une nouvelle loi qui capte un peu plus... soit dit en passant, on est loin des retraites dorées des élus ou des hautes sphères ou là, on se retrouve avec des mécaniques bien huilées pour capter des retraites massives en un temps record... du député au sénateur en passant par le conseil constitutionnel, une démocratie de LBD qui nous coute cher pour souvent découvrir des petits arrangements entre amis constituant sinistrement en une vente à la découpe de la Maison France.

On en est là, dans l'histoire de France, rendre faible celui qui n'a pas grand chose et élever le stratosphérique... le destin mettant forcément son lot d'injustice s'abattant à coup d'Alzheimer et de fin de vies à rallonges pour détruire financierement plusieurs générations de classes modeste... on en est là, accumulant l'inégalité et l'injustice dans un systeme deja peu glorieux...

Mais dans ces fixations obsenes des politiques pour nos retraite, on devrait se poser quelques questions essentielles... C'est une histoire de logique de l'histoire, une histore d'urgence de l'instant... 

En effet, l'errance intellectuelle de nos politiques les conduisent à avoir une courte vue, voire une absence de capacité de voir l'avenir à moyen et long terme... Quel est l'urgence? Fabuler sur la retraite à point? tergivercer sur une mise à sac d'un systeme? Pas vraiment... mieux vaut dépenser l'energie sur autre chose... car oui, le collectif est en danger, la France comme d'autres pays doivent voir la realité en face? le modele que nous vivions est deja mort et il faut se focaliser vers la suite... l'Avenir nous dit quoi? Que le monde coule et va à sa perte... c'est là qu'on doit donner et trouver des solutions... la retraite est le moindre de nos soucis... en effet que ce passera t il en 2050? pensez vous qu'on va se soucier de nos retraites? Notre avenir c'est le climat... et notre barque tangue voire va sombrer...

Alors oui, à ce gouvernement qui part en vrille façon LBD, il est des questions qui peuvent attendre et il est des virages à anticiper...

Oui demain, notre société voudra avoir de l'eau, de l'énergie et un bien etre... mais avant cela il faudra qu'elle puisse survivre... chercher les solutions sur le choc climatique c'est ce sur quoi on doit réfléchir et avancer...

Les retraites et leur financement risque de poser moins de question dans le cadre d'un collapse, d'un effondrement des états et dans la revivall de la barbarie au quotidien, pour un verre d'eau, pour une boite de conserve, pour un traitement antibiotique, mais pendant ce temps là, Delevoye fait des rapports de l'ancien temps pour l'ancien régime au lieu de penser l'avenir ou l'urgence...

Encore une fois à l'ENA on apprend à faire des phrases, à comprendre les inquietudes, à blablater dans tous les milieux, or en face, un mur climatique n'a qu'une seule langue, celle de la realité implaccable qui s'ouvre à nous...

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.