pacte républicain 2.0

Pacte républicain 2.0

Oui, la république est déchirée, il n'y plus de doute là-dessus. En lisant les commentaires et publications des internautes sur les réseaux sociaux on ne peut que constater cela. La bataille s'annonce rude entre ceux qui appellent à voter pour Macron pour faire barrage au FN et ceux qui refusent de choisir entre la peste et le choléra, et ne parlons même pas des soutiens de chaque camp gagnant et qualifié pour le deuxième tour.

Quoi faire ?

Se battre, bien sûr, mais comment ? Avec les armes de son temps, toujours, et notre temps est celui de l'intelligence numérique basée sur le partage.

Oui, l'heure est au partage. Nous vivons dans un monde ou l'information circule à une vitesse incroyable et si on pense en plus qu'elle est multi-directionnelle, alors cette vitesse dépasse aisément celle de la lumière et offre à la société des nouveaux moyens et capacités (eh non, ce n'est pas la pataphysique !).

Par exemple, le portable ou l'Internet ont déjà profondément changé notre quotidien et notre manière de l'organiser. Aussi bien nos vies privées que professionnelles sont affectées et il est temps d'appliquer ces outils à l'organisation de notre vie publique aussi.

Le monde numérique n'a pas de barrières et de ce fait, nous sommes plus que jamais liés, les uns aux autres et cela englobe aussi bien les problèmes que les solutions . Celui qui croit encore que le nuage de Tchernobyl s'est arrêté à la frontière appartient à un monde du passé révolu.

Mais attention, ce n'est pas de l'application des outils ou machines dont je parle, mais bien l'esprit qui en résulte. Sans l'intelligence de savoir se servir des nouvelles technologies, les inventions nouvelles ne servent à rien, sinon au pire comme le cas de la dynamite qui sert davantage à faire la guerre qu'à servir l'humanité.

Mettons l'intelligence collective au cœur de notre processus politique, soyons unis dans l'esprit comme dans nos réseaux. Echangeons, partageons nos idées qui éclaireront nos actions.

Concrètement cela veux dire quoi ?

L'intelligence collective n'a pas de leader, elle est horizontale. Comme le bit d'un future ordinateur quantique, elle n'est pas que zéro ou un, mais porteur de ces deux informations à la fois.

Ainsi, rien n'empêche par exemple - et c'est l'idée du pacte républicain 2.0 - que Macron, obtienne la majorité qu'il souhaite grâce au soutien des progressistes de notre société, prenne en compte, une fois élu, la volonté de ces mêmes progressistes de refonder la République en lui donnant une nouvelle Constitution. En clair : mandater Mélenchon et Hamon de mettre en place une Assemblée constituante (ils avaient à eux deux la majorité des voix au premier tour de la présidentielle avec ce projet en commun, n'oublions pas).

La nouvelle constitution sera alors soumise pendant le quinquennat de Macron sous forme de référendum au peuple français qui décidera de l'appliquer ou non.

Les enjeux sont grands, car il s'agit de notre avenir à une période charnière de l'histoire de l'humanité. L'urgence écologique, le changement technologique et sociétale, sont des thèmes trop grands et complexes pour qu'un mouvement politique y travaille tout seul.

Ensemble engageons nous pour partager et s'échanger et ainsi faire face aux défis qui nous attendent.

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.