Le choc Joe Joyce vs Daniel Dubois se dessine pour le 18 avril à Londres

Dans un combat à la fois très intéressant et intriguant pour la boxe britannique, les deux invaincus Daniel Dubois (14-0, 13 KO) et Joe Joyce (10-0, 9 KO) auraient accepté les termes d'un combat le 18 avril à l'O2 Arena à Londres, en Angleterre, selon @MikeCoppinger.

dubois-joyce-1

Il revient maintenant au médaillé d'argent olympique de 2016, Joyce, tout comme à Daniel Dubois, de sortir leurs feutres pour signer leur paperasse et terminer les négociations du combat.

Joyce trop expérimenté pour Dubois?

Dubois a l'avantage de la jeunesse, la puissance et un jab supérieur. Cependant, Joyce a le meilleur moteur, plus mobile et peut mieux s'adapter. Ayant participé aux Jeux olympiques et aux World Boxing Super Series, Joyce a clairement beaucoup plus d'expérience que Dubois.

C’est quelque chose qui pourrait être un vrai problème pour Dubois s’il est incapable de foutre en l'air Joyce dans les six premiers tours, comme il l’a fait dans 13 de ses 14 combats en tant que professionnel. Le seul combattant à avoir parcouru la distance avec lui durant dix rounds est le compagnon de randonnée Kevin Johnson en 2018.

Dubois avait l'air épuisé et frustré dans la dernière moitié de ce match, et c'était contre un combattant de 38 ans (un pépé en boxe) qui avait été détruit en 2 rounds par Anthony Joshua en 2015.

Dubois est le puncheur le plus explosif, mais il y a beaucoup de points d'interrogation quant à savoir s'il est prêt à combattre quelqu'un qui ne disparaîtra pas tout de suite comme la plupart des combattants mous et pacifiques que son promoteur lui a servis.

dubois-2

Comme beaucoup de boxeurs qui ont été nourris avec une mauvaise opposition, Dubois n'est peut-être pas aussi bon que son bilan l'indique. Dans ce cas, les roues risquent de se détacher du "Dubois express" lorsqu'il affrontera Joyce le 18 avril à l'O2 Arena de Londres.

Voici les terribles adversaires que Dubois a combattus récemment:

  • Kyotaro Fujimoto
  • Ebenezer Tetteh
  • Nathan Gorman
  • Richard Lartey
  • Razvan Cojanu
  • Tom Little
  • DL Jones

Ce sont des gars que pratiquement tous les poids lourds du top 20 pourraient battre. Avec un record aussi gonflé comme celui de Dubois, c'est un drapeau rouge qu'il faut hisser au dessus de sa tête si Joyce sort son stylo de sa poche pour signer. Cela aurait été bien si le promoteur de Dubois l'avait mis d'abord avec un corps vivant comme Luis Ortiz, Oleksandr Usyk, Dereck Chisora ​​ou Michael Hunter. Au lieu de cela, Dubois a été nourri récemment avec l'excentrique Kyotaro Fujimoto qu'il a failli tuer avec un effroyable coup de poing.

L'EBU ordonne Joe Joyce contre Filip Hrgovic

Ce qui pourrait compliquer ce combat après avoir franchi la ligne d'arrivée, c'est l'EBU qui vient mettre son nez là-dedans, en ordonnant à la surprise générale un combat entre Joe Joyce et Filip Hrgovic pour le titre vacant des poids lourds. Ils l'ont fait ce vendredi.

À 34 ans, Joyce doit décider s'il pense qu'il vaut mieux affronter le champion poids lourd britannique Dubois ou viser le titre le plus avancé de la ceinture de l'EBU [European Boxing Union].

C'est une décision difficile à prendre pour Joyce. Choisir de se battre pour la sangle britannique contre un combattant de 12 ans plus jeune que lui, ou aller chercher un titre plus important avec la ceinture de l'EBU contre l'olympien de 2016 Filip Hrgovic.

Joyce est-il trop vieux pour se battre pour le titre britannique?

Joyce a le moteur et le rythme de travail pour battre Hrgovic, tant qu'il ne se fait pas frapper avec l'un de ses coups de poing de lapin qu'il a tendance à lancer très fréquemment. Les coups de lapin que Hrgovic a l'habitude de lancer sont dévastateurs. Lorsque vous êtes touché à l'arrière de la tête, cela change tout. Si Joyce n'est pas frappé par un tir à l'arrière de la tête de Hrgovic, il a de bonnes chances de le battre.

Dubois, 22 ans, a une excuse recevable pour expliquer pourquoi il se bat toujours à un niveau national. Il n'a que 22 ans et il a beaucoup de temps devant lui avant de faire face aux gros chiens de la division poids lourd.

Mais concernant Joyce, c'est une autre histoire. Le gars à le même âge que Deontay Wilder, champion poids lourd de la WBC, et il traîne les pieds. Joyce n'a plus beaucoup de temps dans sa carrière. 

Jennings a donné de gros problèmes à Joyce

Joyce a attiré beaucoup d'attention il n'y a pas longtemps avec ses victoires sur des poids lourds étonnamment âgés, comme Bermane Stiverne, Alexander Ustinov, Joe Hanks et Lenroy Thomas. Des aïeuls. Mais l'intérêt pour Joyce a chuté de façon spectaculaire avec son dernier combat contre Bryant Jennings, 35 ans, en juillet dernier. Joyce a été beaucoup touché, et il a carrément disparu dans les derniers rounds du combat.

joe-joyce-1091506

Jennings a étonnamment blessé Joyce et a complètement repris le combat dans la seconde moitié du match. Un seul des scores reflétait vraiment ce qui s'était passé durant cette lutte. C'était le score de 115-112 pour Joyce. Les deux autres juges avaient des notations loufoques en marquant largement en faveur de Joyce par 118-109 et 117-110. Ces scores farfelus ne correspondent pas du tout au combat qui a eu lieu cette nuit-là. Joyce avait l'air horrible et a eu la chance que cela se passe dans son jardin en Grande Bretagne.

Joyce a gagné sur ces combattants :

  • Alexander Ustinov – 43 ans
  • Bermane Stiverne – 41 ans
  • Bryant Jennings – 35 ans
  • Joe Hanks – 36 ans
  • Ian Lewison – 38 ans
  • Donnie Palmer – 36 ans
  • Ivica Bacurin – 37 ans

En regardant l'âge des adversaires de Joe Joyce, on se dit qu'il y a évidemment un gros souci, un schéma révélateur quant à la crédibilité de l’opposition contre laquelle Joyce a été jumelé. C’est frappant, voire gênant. Il y a des boxeurs que ça ne dérange pas. Sept des dix adversaires de Joyce depuis qu’il est devenu professionnel sont probablement déjà grands-pères, et on est en droit de se demander pourquoi.

Karim (Blogboxe.com)

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.