Grève : quel impact sur le tourisme et l'économie française ?

Depuis quelques jours en France, des mouvements de grèves bloquent la France.Cette grève aura inévitablement de sévères répercussions sur différentes sphères de la société, et particulièrement en ce mois festif qu'est Décembre. On fait le point dans cet article sur les probables conséquences des prochaines grèves sur l’économie et le tourisme français.

boudjemaa-rouibah-5



Des manifestations engendrées par un mécontentement social !

Dès le 5 décembre 2019, les Français seront en grève et ont déjà établi un plan de boycott des diverses activités du pays. On annonce pas moins de 250 cortèges organisés pour bloquer les transports et fermer les écoles. Différents corps de la société civile monteront au créneau pour se faire entendre et exprimer leur mécontentement. En effet, les revendications des gilets jaunes avaient déjà annoncé les couleurs d’une énième grève générale qui fera tôt d’affecter les secteurs clés du pays.

D’énormes conséquences sur le tourisme français 

La France qui a toujours été une terre d’accueil pour de nombreux voyageurs devrait voir son chiffre d’affaires en matière de tourisme chuter dans les prochains jours.

Paralysie du transport aérien 

Aucun vol en partance de la Suisse pour la France ne pourra être effectué. Les potentiels voyageurs et touristes Suisses ne pourront donc pas atterrir en France pour découvrir les merveilles de ce pays. Les compagnies aériennes seront dans l’obligation de réduire jusqu’à 20 % leur programme de vol. Les compagnies aériennes les plus importantes de la France et de la Grande-Bretagne ont tout simplement procédé à l’annulation de plusieurs vols en partance ou en destination de la France. Une situation bien périlleuse pour le tourisme français.

Paralysie du transport terrestre 

Aussi, les trains ne pourront pas effectuer des allers-retours entre les villes de la France et celles de nombreux autres pays du vieux continent. Les trains circuleront avec des horaires pour la plupart décalés en faisant des arrêts répétitifs pendant le voyage. C’est tout naturellement que les transports en véhicule ou encore en TGV prendront également un coup.

Des complexes hôteliers ferment leurs portes 

De nombreux complexes hôteliers très prisés de Paris ou de Marseille fermeront leurs portes à partir du 5 décembre. Cela engendra forcément un coup d’arrêt du tourisme puisque les voyageurs auront du mal à trouver un hébergement adéquat. Aussi, cette instabilité sociale ne favorise en aucun sens un climat de paix et propice au tourisme.

Un gros coup pour l’économie française

Une situation de grève n’arrange jamais rien à l’économie d’un pays, a fortiori pour un pays comme la France.

Les secteurs clés de l’économie à l’arrêt 

Les transports, la santé, l’éducation, les travaux publics et même les services de restauration seront ralentis prochainement à cause des grèves. Il s’ensuivra un abaissement considérable des bénéfices engendrés par ces différents secteurs de la société. Puisque nul n’a encore connaissance du nombre de jours que dureront les grèves, on n’ose pas imaginer les millions d’euros de manque à gagner pour ce pays.

Un climat désavantageux pour l’investissement étranger 

À l’évidence, cette situation de grève que s’apprête à connaître l’Hexagone n’offre pas une belle image du pays à l’international. Il s’agit d’un climat absolument défavorable pour les investissements étrangers. Également un énorme manque à gagner au niveau international. Il ne reste plus qu’à espérer qu’une porte de sortie soit vite trouvée pour éviter un chaos plus retentissant.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.