Les ventes de voitures baissent au profit des moyens de transport électriques

À une heure où les enjeux relatifs à l'environnement et au réchauffement climatique sont très présents dans la conscience collective, de nombreuses personnes font le choix délibéré de miser sur des options écologiques et plus responsables dans tous les domaines de la vie au quotidien.

Et ce n'est pas le domaine du transport qui fait exception à la règle. Pouvoir se déplacer et circuler grâce à des moyens résolument écologiques : c'est ce à quoi aspirent de plus en plus de personnes.

Quand l'essence et le diesel laissent place à l'électricité…

Depuis deux décennies, la pollution liée à l'industrialisation effrénée de notre société a légèrement baissé en raison de prises de décisions majeures à l'échelle du monde. Toutefois, la pollution atmosphérique, elle, ne semblait pas prête à suivre cette tendance salutaire. Dans certaines grandes villes, la situation est aujourd'hui des plus sensibles. On observe des pics de pollution à une fréquence qui va en augmentant. Les embouteillages occasionnés par les voitures qui circulent par milliers créent une pollution et une émission de CO2 intense et aux conséquences dramatiques.

La pollution en image La pollution en image
Mais, depuis quelques années, et notamment depuis 2016, une baisse des ventes de voitures a été observée dans des pays comme la France ou la Chine. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que des nouveaux moyens de transport urbain sont en pleine croissance. Nous pouvons remarquer l'essort pour les vélos électrique, les petites trotinettes élecritique et la nouvelle tendance de 2017 le fameux hoverboard. Ce skateboard électrique à 2 roues, étant l'évolution du segway sans guidons. 

Toutes les générations font désormais le choix de moyens de transport moins polluants qu'une voiture, car fonctionnant intégralement à l'électricité. Cela équivaut à un choix responsable et bénéfique pour la société, et qui, à grande échelle, va réellement changer les choses. On assiste ainsi à la naissance de villes plus dynamiques, plus accessibles, plus silencieuses : des points qui justifient à eux seuls cette tendance qui est probablement partie pour persister.

 

Un monde qui bouge mieux

En dehors des grandes considérations relatives à l'environnement et au facteur écologique, il faut tout de même noter que la baisse des ventes de voitures au profit des moyens de transport électriques n'est pas uniquement liée à une prise de conscience générale. En effet, il s'avère aussi tout simplement que des moyens de transport urbain comme l'hoverboard allient un côté pratique, économique et fun qui n'est pas pour déplaire à tous ceux qui font le choix de glisser sur cet engin électrique si facile à piloter ! Joindre l'utile à l'agréable, c'est encore une formule qui marche...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.