Droits de l'humain pour l'équité et l'émancipation de la moitié du genre humain

C'est avec toute la force de mes convictions renouvelées depuis 1991 que je vous propose de soutenir ma proposition aux élus de requalifier « Droits de l’homme » en "Droits de l'humain". Le peuple de France doit reprendre le flambeau de Condorcet et d'Olympe de Gouges: tous les deux assassinés guillotinés pour leur idéaux avant-gardistes, la reconnaissance équitable des droits de tous les peuples, des femmes comme des hommes à la même hauteur. Il y a plus de 200 ans quela Franceet tous les francophones proclament la négation de la femme haut et fort à travers une formulation "Droits de l'homme" née dans la négation la plus totale des droits de la femme. Il est temps de sortir de cet obscurantisme scandaleux car insolent, injuste et dangereux car sournois. Exactement comparable aux images subliminales enregistrées par l'inconscient, comparable aux messages de propagandes délivrés par les dictateurs aux enfants dès le plus jeune age dans les écoles de formatage cérébral. A l'heure ou certains hommes cachent leur visage pour fomenter la violence et certaines femmes inconscientes de leur soumission à l'ordre patriarcal, ancestral par détournement des textes sacrés à des fins partisanes pour soumettre la moitié du genre humain : cela s'appelle un génocide intellectuel, un viol collectif de la parole actuelle, contemporaine du genre féminin. Il s'agit de restaurer l'équité sans nuire au principe fondateur qui vise chaque membre de la communauté humaine en le nommant par un terme qui à lui seul souligne la dualité de l'humanité. J'affirme ici qu'elle est, à ce jour, la formule la plus efficace, la plus transcendante, la plus épurée de la langue française pour nommer, je le répète, le sujet défendu parla Déclaration Universelle des Droits de l'humain ou encorela Convention Européennedes Droits de l'humain. En soutenant cette proposition vous feraient bien plus qu'une loi sur la parité. Plus nous seront nombreux, plus le message aura du poids auprès des instances gouvernementales, onusienne, académicienne. Lorsque la Francemanifestera ce progrès formidable avec la force et toute l'influence de la Déclaration Universelledes Droits de l'humain et tout le poids des peuples francophones réunies aux Nations Unies nous disposerons d'un bras de levier inégalable pour promouvoir la vie, la survie de l'humanité par une action concerté renforcée de la moitié du genre humain enfin reconnue en toute circonstance, pour toute décision vitale concernant la gestion de l'humanité. Il y a URGENCE.Lire http://www.thucydide.com/realisations/comprendre/femmes/femmes1.htm

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.