Brigitte pascall
Auteur indépendant d'écrits politiques
Abonné·e de Mediapart

2583 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 juil. 2019

"Pouvoir au Peuple souverain" vise à élaborer un programme anti-système !

Le Rassemblement Pouvoir au Peuple Souverain vise à élaborer un nouveau programme anti système, clairement différent du programme "L'avenir en commun".

Brigitte pascall
Auteur indépendant d'écrits politiques
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Marc Lebas m'écrit, pour me dire, que le CNSJS (Comité National Souverain pour la Justice sociale et le Rassemblement "Pouvoir au Peuple souverain"(PPS), comprenant les. "Insoumis démocrates", le PRCF, le Pardem, "Rupture, Pouvoir aux militants", et le CNSJS, sous réserve de clarifier les projets de chacun, seraient le doublon l'un de l'autre. Je pense, au contraire, que ces 2 rassemblements participent de projets politiques et de bloc social différents.

1)-Le rassemblement PPS vise à construire un nouveau bloc social anti-bourgeois.

Depuis le milieu des années 70, la petite-bourgeoisie s'est alliée à l'oligarchie au service de l'immobilisme social, transmuant la société francaise en "Belle au Bois dormant", pour reprendre le mot d'Emmanuel Todd (cf entretien Atlantico du 1er juin 2016).

Avec le mouvement des gilets jaunes, on a vu apparaître, ce que Bruno Amable, professeur à Genève et auteur, avec Stefano Palombarini de l'ouvrage : "L'illusion du Bloc bourgeois. Alliances sociales et avenir du modèle français", édition Raison d'Agir, septembre 2018, appelle l'esquisse d'un "BLOC ANTI- BOURGEOIS", réunissant les classes populaires et les petites classes moyennes (cf Libération du 26 novembre 2018). Mais il manque aux GJ un projet politique unificateur.

Le Rassemblement PPS, qui souhaite rédiger un programme politique neuf, beaucoup plus anti-système que notre programme "L'avenir en commun", veut aider (modestement) les Gilets Jaunes à se doter d'une nouvelle proposition politique : ce qui n'est pas le cas du CNSJS, estimant que les gilets jaunes ont échoué. Et qui recentre à présent son action, afin d'obtenir un référendum contre la privatisation d'ADP, avec les autres partis traditionnels de droite et de gauche.

Avec le Rassemblement PPS, nous ne sommes pas seulement dans le registre de la "justice sociale", un peu de réformisme dans ce monde libéral brutal, mais carrément, dans la mise au rancart de l'oligarchie + petite bourgeoisie à son service, confisquant tous les pouvoirs, à commencer par le Pouvoir politique, avec le libéral Macron.

2)-Le Rassemblement PPS vise à élaborer un nouveau programme anti système, clairement différent du programme "L'avenir en commun".

Notre projet n'est pas seulement de sortir de la naphtaline le programme social-démocrate "L'avenir en commun", mais d'aller beaucoup plus loin. Le programme AEC reste européiste, avec son plan A, plan B, où il est tout à la fois possible de rester et de partir de l'Union Européenne. Sur la lutte contre le chômage et la pauvreté, ses propositions sont partielles et insuffisantes. Aucune analyse du chômage de masse, comme projet de la Bourgeoisie, visant à laisser filer sciemment la courbe du chomage, à compter des années 70 (1 million de chômeurs en 19c80, 2 millions en 1988, 3 millions en 1997, 6 millions aujourd'hui, selon la Dares), pour récupérer son taux de profit en chute libre, ne figure dans le programme AEC.

Voilà pourquoi je propose de rédiger un programme, MONTRANT LA POSSIBILITE D'UNE NOUVELLE VOIE, avec des concessions importantes extorquées à nos maitres, comme la renationalisation du crédit, et la nationalisation sans indemnisation de plusieurs grands groupes industriels.

Au delà de la proposition de nationalisations, il s'agit de contester l'idee selon laquelle l'ordre libéral serait le seul possible, comme semble le faire le CNSJS. Comme écrit Alain Badiou, (depuis les années 80), "le but poursuivi par les tenants de la mondialisation capitaliste a pour but le déracinement, si possible définitif, de l'idée d'une alternative globale,mondiale, systémique au capitalisme. ON EST PASSE DU 2 AU 1. Ça c'est fondamental. Ce n'est pas du tout la même chose quand, sur une même question, il y a deux idées en conflit et quand il n'y en a qu'une. Et cette unicité est le point-clef du triomphe subjectif du capitalisme" (Cf "Notre mal vient de plus loin. Penser les tueries du 13 novembre", édition Fayard, 2016.(sic).

De la même façon, il faut réhabiliter le deux et proposer une alternative profonde au capitalisme déchaîné et mortifère, repère absolu de l'historicite planétaire, y compris au sein de la FI ou chez les intellectuels dit de "gôche".

Concrètement, et sous réserve bien sûr de leur accord, on pourrait demander à Jacques Sapir de rédiger le "moment souverainiste, pour reprendre le titre d'un de ses livres. Je veux bien rédiger toute la partie sur la question sociale : chômage et pauvreté de masse et propositions pour revenir au plein Emploi. Jacques Généreux pourrait rédiger la partie nationalisations du crédit et des grands groupes industriels, et la lutte contre la finance folle.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
L’« année zéro » de la diplomatie allemande
La Russie vient de donner une rude leçon de géopolitique à l’Allemagne en lui rappelant sa vulnérabilité militaire et économique. Pour la diplomatie allemande, qui a misé sur la carte russe pendant vingt ans, l’humiliation est profonde, et le constat brutal. Premier volet de notre série sur « l’adieu au pacifisme » outre-Rhin.
par Thomas Schnee
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule : « Beaucoup de travail et de questions »
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou
Journal
Un homme condamné pour violences conjugales en 2021 entre dans la police
Admis pour devenir gardien de la paix en 2019, condamné pour violences conjugales en 2021, un homme devrait, selon nos informations, prendre son premier poste de policier en septembre dans un service au contact potentiel de victimes, en contradiction avec les promesses de Gérald Darmanin. Son recrutement avait été révélé par StreetPress.
par Sophie Boutboul

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - L’inventaire (2/9)
Des manuscrits dont plusieurs inédits, son livret militaire, des lettres, des photos, des dessins, un dossier juif, tout ce que l’homme et l’écrivain Céline laisse chez lui avant de prendre la fuite le 17 juin 1944. Un inventaire fabuleux.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La révélation (1/9)
Comment, par les hasards conjugués de l’Histoire et de l’amitié, je me retrouve devant un tombereau de documents laissés par Céline dans son appartement de la rue Girardon en juin 1944. Et ce qui s’ensuivit.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Oscar Rosembly (4/9)
Depuis longtemps les « céliniens » cherchaient les documents et manuscrits laissés rue Girardon par Céline en juin 1944. Beaucoup croyaient avoir trouvé la bonne personne en un certain Oscar Rosembly. Un coupable idéal.
par jean-pierre thibaudat