TSIPRAS veut trainer Angéla devant la Cour de la Haye...!!!

1°)-TSIPRAS VEUT TRAINER ANGELA DEVANT LA COUR DE LA HAYE...!!!
Courrier International

Brigitte PASCALL : "Lu sur le mur de Bob Solo : de voir TSIPRAS et VAROUFAKIS se battre comme des lions, cela fait chaud au coeur...!!!

BOB SOLO ECRIT : : "Tsipras aurait signifié son intention de porter plainte contre Merkel devant la Cour Internationale de la Haye ...

Pour le rôle qu'elle a joué dans la mise en faillite de la Grèce et le pillage de ses ressources. En complicité avec les oligarques grecs et des entreprises allemandes.

Il dit avoir les preuves de ces implications.

Si toi aussi tu avais fini par oublier comment ça fait un élu qui a des c... like ce statut"

 

2°)- LES PREMIERES MESURE PRISES PAR TSIPRAS/ VAROUFAKIS...!!!

"STEPHAN BUC ECRIT :
- Augmentation du SMIC grec de 10 % avec effet immédiat ;
_ Réintégration de milliers de fonctionnaires licenciés abusivement sur injonctions de la Troïka ;
- Retrait des barrières autour du Parlement au motif que des représentants du peuple qui se respectent n’ont pas à se protéger du peuple ;
- Gel de toutes les privatisations en cours (électricité, port du Pirée) et demande de démission de la Direction de l’agence grecque chargée de cette base besogne sous le régime précédent ;
- Coup de poing sur la table dans l’affaire de nouvelles sanctions européennes à l’égard de la Russie ;
- Fin de non-recevoir adressée par le nouveau ministre des finances, Yanis Varoufakis, à son homologue néerlandais et chef de l’Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem ....

Brigitte PASCALL: Ceux qui affirment que SYRIZA ne fait que bla-blater en seront pour leurs frais...!!!

 

3°)-

YANIS VAROUFAKIS, UN MINISTRE DES FINANCES REBELLE
Courrier International du 1er février 2015

Le nouveau ministre des Finances grec est aujourd'hui en visite officielle à Paris. Grandiloquent, iconoclaste et préférant le tee-shirt et le jean au costume-cravate, Yanis Varoufakis, ne laisse pas la presse indifférente. Mais qui est cet homme qui va aller renégocier la dette grecque à Bruxelles ?

Nommé ministre des Finances de la Grèce dans le nouveau gouvernement d'Alexis Tsipras, Yanis Varoufakis, 53 ans, est maintenant l’ "acteur clef de la Grèce dans ses négociations avec ses créanciers", estime The Guardian. Il a devant lui l’un des plus grands défis de l'Europe.

Economiste formé au Royaume-Uni, Varoufakis a enseigné à Cambridge, en Australie et plus récemment aux Etats-Unis, avant de revenir se lancer en politique à la demande de Tsipras. "Bien différent de ses prédécesseurs", au dire du Financial Times, l’homme qui a la nationalité grecque et aussi australienne s’est fait connaître pour les textes d’opinion sur la crise financière qu’il publiait régulièrement sur son blog. Ces "post" lui ont fait gagner des milliers d’abonnés sur Twitter et aussi le respect des responsables de Syriza, raconte le Guardian.

Très critique envers l’Europe

The Wall Street Journal affirme que "le nouveau gouvernement grec souhaite instaurer une ligne dure – même s'il ne veut pas d’affrontement – avec les créanciers du pays". Yanis Varoufakis est très critique envers la gestion de la crise par l’Europe, dont il juge "stupide" le dernier plan de sauvetage de 2011, note le journal économique américain. Un plan qui "n’atteindra pas ses buts", selon Varoufakis. En 2011, il a d’ailleurs publié un livre intitulé Modeste Proposition pour résoudre la crise de la zone euro.

Varoufakis a également été le conseiller de l’ancien Premier ministre grec George Papandréou, entre 2009 et 2011. S’il estime qu’il n’a alors pas eu la chance de mettre ses idées en avant, il fait maintenant partie d’une "équipe de critiques féroces de l’approche économique européenne", soutient The Wall Street Journal – une équipe qui souhaite sortir la Grèce de la tutelle de la troïka (Union européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international) et en finir avec "les politiques d’austérité".

Brigitte Pascall

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.