Il n'y a plus de vérité, juste des mensonges passant à la queue leu leu !

Extrait de la Revue de presse de Stéphanie Mesnier-Angeli du lundi 6 avril :

On est pieds et poings liés dans le registre du Mensonge et de la post-vérité : après l'injonction de la Macronie au mois de mars : "il ne faut pas porter de masques". Au mois d'avril, on nous dit au contraire : "oui, il faut porter un masque, y compris artisanal", avec deux feuilles de Sopalin. Même Christophe Barbier, le servile macronien de service que l'on sait, reconnait ce matin, à propos du discours officiel (changeant) sur les masques : "en temps de guerre, la vérité est la première victime"(sic). Il n'y a plus de vérité officielle, ma Bonne Dame, juste une politique du chien crevé et les mensonges qui s'y attachent, à la queue leu leu....

 Et c'est vrai qu'en ces temps d'attente forcée, les uns derrière les autres, devant le supermarché, la boulangerie, le marchand de journaux, La Poste, à un mètre l'un de l'autre, en train de regarder son smartphone un petit sourire en coin, on s'y connait un max en matière d'économie de la queue leu leu, il faut bien le dire, respectée courtoisement par le plus grand nombre...!

 Il n'y a plus de vérité officielle, juste des mensonges successifs mus par des arrière pensées contradictoires. S"il faut porter un masque aujourd'hui, C'EST QU'ON VEUT NOUS FAIRE RETRAVAILLER DEMAIN : autrement dit, mettre fin au confinement. Le Gouvernement ne préparerait-il pas les esprits à la fin de cette période bizarre, afin qu'elle ne devienne pas la norme anti-productiviste, "normale", "allant de soi", ...si jamais les français prenaient goût à ce farniente inespéré pour certains ?

 De son côté, hier encore, on nous disait : "la chloroquine a des effets secondaires dangereux", "feu sur le Professeur Raoult" recevant des menaces de mort, 6200 mèdecins de 30 nationalités différentes déclarent aujourd'hui que l’hydroxychloroquine est efficace contre le Covid-19 et l’utilisent (Daily Mail).

 Le nombre de décès liés au coronavirus en France est largement sous-estimé nous dit l'INSEE, que l'on ne peut pas accuser de bolchevik. La décision consistant à ne pas compter, puis à compter à part les morts dans les EPHAD, est moralement scandaleuse, totalement inacceptable.

 

Lundi 6 avril

- Après la pétition de Douste-Balzy, Christian Perronne et Patrick Pelloux, le soutien de plusieurs ordres de médecins, ce sont "trois grands noms de la Santé" (Fabien Calvo, Jean-Luc Harousseau et Dominique Maraninchi) qui se disent "convaincus par le Pr Raoult" et réclament une "utilisation élargie de son traitement", en l’absence de toute alternative et face à des services de réanimation surchargés (Le Figaro). La Corse demande à être un "site pilote" dans l’utilisation du traitement, et le président de l'exécutif, Gilles Simeoni, est "largement soutenu par la classe politique et la communauté médicale de l’île" (Le Figaro). Enfin, 6.200 médecins de 30 nationalités différentes déclarent que l’hydroxychloroquine est efficace contre le Covid-19 et l’utilisent (Daily Mail).

- Les chiffres de l’INSEE montrent une surmortalité de 11% en Île-de-France et de 19% dans le Grand Est durant les 3 premières semaines de mars, par rapport à la même période en 2019. En Seine-Saint-Denis, du 21 au 27 mars, les décès ont bondi de + 63% en une semaine (+32% à Paris et +47% dans le Val d'Oise). La Direction de la santé dit n’avoir "aucune explication dans l’immédiat" (AFP).

- Pour Jean-François Matteï, président de l'Académie de Médecine et, ex-ministre de la Santé, de sinistre mémoire, lors de la canicule de 2003 : il faudrait "rendre le port du masque général et obligatoire, durant le confinement et après sa levée". Olivier Véran annonce donc "revoir sa doctrine" ("revoir la doctrine" is the new "On a menti") et avoir commandé 2Mds de masques (qui dit mieux ?). Les USA ont vigoureusement démenti avoir racheté en Chine des stocks destinés à la France (LCI).

- On résume : le covid-19 est une grippette, mais en fait non ; on ne ferme pas les écoles, mais en fait si ; restez chez vous, mais allez travailler ; les masques ne servent à rien, mais en fait si. Qu’importe ! Après les mensonges et les approximations, Macron met en place une cellule pour lutter contre la désinformation sur les réseaux sociaux, cellule dirigée par… Sibeth Ndiaye (Le Figaro)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.