LA CHUTE DE LA MAISON JADOT !

La chute de la maison Jadot freine les ambitions de Macron de construire une force de gauche "Macron compatible" !

Jadot vient de perdre 6 points et 10 places au dernier palmarès des personnalités politiques effectué par ELABE pour le journal "Les Echos". A ce jour, il ne totalise plus que 21% de bonnes opinions, alors que 36% des sondés ont une mauvaise opinion de l'écolo bobo. Il n'est plus que 16ème derrière Hollande et Hamon, les français ayant déjà oublié sa troisième place aux Européennes avec 13,48% des voix. Comme si ce score. (que je trouve pour ma part suspect, vu la médiocrité du personnage) n'avait jamais existé... !

La chute de la Maison Jadot freine les ambitions de King Kostard, de construire une "gôche" "Macron compatible". Prête le cas échéant, par pur "réalisme", à faire alliance avec la Droite, comme le préconisait l'écolo bobo ce week end, à La Charité-sur-Loire. D'ailleurs, façon donneur de leçons autoritaire vis à vis des autres responsables de gauches présents au prieuré.

Mais il y a mieux. La chute de la Maison Jadot freine les ardeurs du petit poudré de décaniller la ligne "Populiste de gauche", comme le révélait la page 2 du "Canard Enchainé", il y a trois semaines ! D'autant que JLM résiste plutôt bien au bashing médiatico-politique, dont il a été l'objet depuis le 26 mai, soit presque deux mois. Dans le dernier sondage Kantar-TNS-Sofres, il ne perd qu'un seul point à 22% de bonnes opinions, soit au dessus de Jadot. Mais avec 81% des électeurs de la FI,souhaitant voir son rôle se renforcer au cours des prochains mois.

Et c'est là où on voit combien le coup de force animé par Autain, téléguidée par Macron, afin de décaniller Mélenchon du champ politique, en le remplaçant par une marionnette macron compatible a échoué, malgré l'incroyable tohu bohu médiatique dont il a fait l'objet de la part des médias aux ordres : "Médiapart", "Le Monde", "Libération", "l'Obs", l"'Humanité", "Le Figaro", "Le Point", "l'Express", etc. Et des "départs" de la FI (Charlotte Girard, Manon Lebretton, Olivier Tonneau...) savamment orchestrés, médiatisés, sonores à souhait, comme si la terre allait s'arrêter de tourner, suite à ces humbles défections.

La société du spectacle peut nous imposer ses images autonomisées du réel, le Peuple français ne cède pas pour autant aux sirènes écolo bobo, PS bis, qu'on leur vent comme des savonnettes coupées de la dure survie quotidienne de 80% des français, qui ont du mal à joindre les deux bouts !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.