QUAND OBONO SORT DE SON NEANT CONCEPTUEL, C'EST POUR CRACHER UNE GROSSE BETISE...!

QUAND OBONO SORT DE SON NEANT CONCEPTUEL, C'EST POUR CRACHER UNE ENIEME GROSSE BETISE...!

1)-Dominique Kern : "Alors, ils peuvent parfois délirer sur le statut des députés, dire que c'est le plus vieux métier du monde, comme je l'ai lu récemment, sur le fait qu'ils ne peuvent se loger à Paris, tout cela est un faux débat, qui, malheureusement, est porté par la FI : à quoi ça sert sinon à porter de faux débats, qui même s'ils ne l'étaient pas seraient inutiles) à Madame Obono, cette jeune femme, qui vit en dehors de toute réalité sociale, toute réalité matérielle, et qui sort parfois de son néant conceptuel, pour dire de grosses bêtises : ce n'est pas la première fois !

2)-Brigitte Pascall : ton analyse est très juste. Mais, n'oublies pas aussi de dire : Obono n'est pas un cas isolé. Ce n'est pas "une erreur de casting" comme l'écrivait un jour Claire Bouthillon. Elle a toutes les propriétés sociales des autres, juste en plus accentuées, c'est tout...! 1°)- Le même néant conceptuel que les autres : Corbière, Garrido, Lachaud, Girard, qui sont pas mal non plus ! Résultat : LFI passe son temps à porter de faux débats, au lieu de mettre sur la table la question sociale, le chômage et la pauvreté de masse : un jeune sur 5 vit en dessous du seuil de pauvreté...!

2°)- Le même degré zéro de la politique : jamais les Obono, Corbière et consorts ne se battront pour un projet politique global alternatif et systémique au projet libéral actuel : ce n'est pas un hasard si le programme "L'avenir en commun" est dans la naphtaline : une alternative politique au macronisme, ils s'en tapent...! Jamais, on n'entendra dans leur bouche la plainte humaniste et somptueuse d'un Louis Aragon, qui avait à coeur de défendre les plus faibles, et de leur inventer un avenir meilleur.

Pourtant, les Classes populaires sont battues depuis la loi Rothschild (1973), par le totalitarisme de la finance triomphante. Le chômage est une horreur. Le chômage est un crime ignoble. Le chômage est un sadisme effectué sciemment, froidement, chaque jour depuis 30 ans, contre des salariés sans défense, dont on brise le dernier lien social.

- Mise à la rue et déchéance de 400 000 sans abris.
- 7,2 millions allocataires d'un minima social (chiffre Drees).
- 6 millions de chômeurs inscrits à Pôle Emploi (chiffre Dares)
- 17% des travailleurs pauvres ( chiffre Insee)
- 15 millions de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté, selon nos calculs
- 80 % des français qui ont du mal à joindre les deux bouts ( enquête Sud Ouest du 1er Mai 2010).

Voilà de quoi Obono aurait dû parler sur BFM-TV ! Non seulement, sa sortie sur les "pauvres" députés est d'une rare connerie. Surtout, c'est le faux discours politique par excellence, qui empêche les vraies questions humaines du moment (avoir un emploi en CDI, avoir de quoi finir la fin du mois) d'émerger, d'être médiatisées et relayées dans les questions du moment !

JLM doit absolument renouveler les responsables de la FI, qui font des passages média, et ne filtrer que les plus intelligents d'entre eux !!

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.