Brigitte pascall
Auteur indépendant d'écrits politiques
Abonné·e de Mediapart

2583 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 mai 2014

JLM, SUR LA SUPPRESSION DES DEPARTEMENTS...!!!

Brigitte pascall
Auteur indépendant d'écrits politiques
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

JLM, SUR LA SUPPRESSION DES DEPARTEMENTS...!!!

Sur la suppression des départements, Francçise BLONDEAU nous répercute les propos de JLM précisés dans son dernier blog (12 mai 2014) :

"Dans le programme de réforme envoyé à la Commission, la réforme territoriale figure dans la partie « redressement des finances publiques ». La France détruit son organisation administrative bicentenaire pour « faire des économies » qui assouplissent le cœur des androïdes ineptes de la Commission Européenne ! C’est elle qui l’a réclamé. Et des dirigeants français ont osé obtempérer. En effet, la réforme territoriale est une exigence de la Commission européenne. Dans ses « recommandations » de 2013, elle demande de « prendre des mesures destinées à améliorer les synergies et les économies entre les différents niveaux de l'administration, central, régional et local ». Quelle absurdité ! Supprimer les départements ne supprimera pas leurs dépenses : collèges, routes, RSA ! L’aide sociale, ce sont les 2/3 du budget des départements ! Quant aux bavardages stupides sur les « grandes régions à l’allemande », gargarisme ordinaire de la tête d’œuf de la promotion Voltaire, que veulent-ils dire ? « Grandes régions » ? Les régions françaises sont déjà plus grandes que les Länder allemands : 25 000 km2; en moyenne pour nos régions contre 21 000 km2; en Allemagne. L’œuvre de destruction et de démolition générale de ce gouvernement est consternante."

Brigitte PASCALL : JLM pointe (hélas) fort justement "l'oeuvre de destruction consternante" entreprise par Hollanmou avec la fin des départements, oeuvre initiée, uniquement pour plaire à Bruxelles, faux nez de Merkel. Je partage mille fois sa consternation, le sentiment d'un immense gâchis imbécile réalisé, "au nom de l'amitié franco-allemande"(sic), pseudo amitié, qui me sort par les deux yeux : comme si le seul destin possible de la France était d'être le larbin de l'Allemagne et du patronat allemand, dans une relation forcément inégalitaire, que le mot -cache sexe d'"amitié" dissimule mal... ???

1°)- LA FIN DES DEPARTEMENTS, OU L' AMNESIE DE NOTRE PROPRE HISTOIRE... :

La fin des départements, c'est la fin d'une page de notre Roman national, de notre Histoire Majuscule, attachée à la Révolution Française, que nous acceptons de déchirer sans l'ombre d'un remord, pour les seuls beaux yeux des eurocrates surpayés de Bruxelles, roulant en réalité uniquement pour les Etats-Unis. Des Etats-Unis, dont le but, depuis Jean Monnet, petit agent à leur solde, est de faire une Europe économique, pas politique, projet, qui malheureusement, se réalise avec des traitres à la nation comme Hollande...

Nous obliger à nous séparer de nos départements, de ma Dordogne mal définie, qui emprunte à tort, dans sa partie nord-est à la Corrèze et au Limousin, au profit d'une nouvelle page blanche, me rappelle l'histoire des khmers rouges de 1975, obligeant le petit Peuple cambodgien à quitter Phnom Penh, pour travailler dans les champs, afin d'écrire "une nouvelle page blanche" (sic). Toute page blanche, amnésie, du jour au lendemain de sa propre Histoire, est un totalitarisme, qu'on se le dise...!!!

Et, sur la fin des départements, en dehors de JLM, personne ne moufte...Sur le sujet, JLM doit exposer jeudi ses critiques à Hollandou. Je lui demande, s'il lui plait, de lui faire part de ma colère, en plus de la sienne....

2°)- LA FIN- INTOLERABLE, DE NOTRE SOUVERAINETE NATIONALE...:

Une colère, qui ne se limite pas à la seule perte de nos départements : mais à la fin de notre "Souveraineté nationale". Comme l'expliquait MF GARAUD sur le plateau de "Ce soir ou jamais" de mai 2013 (l'excellente vidéo est sur mon mur, mes amis l'ont trouvée étonnante, moi aussi...!), elle nous explique que la Souveraineté nationale, c'est 4 prérogatives majeures attachées à chaque Etat :
- Battre monnaie,
- Faire des lois,ème de constitutionnalité des lois,
- Décider de la Paix et de la Guerre.

Or, nous avons perdu ces 4 pouvoirs majeurs :
- Avec la monnaie unique (l'euro), que nous a imposée Kohl. Initialement, on ne devait faire qu'une "monnaie commune", respectueuse de la souveraineté des Etats, (d'ailleurs préconisée par Frédéric Lordon), l'ECU, mais Kohl a écrit à Mitterand, pour lui imposer la monnaie unique.
- Les lois sont faites à Bruxelles, comme la fin des départements et les programmes d'austérité budgétaire à répétition...
- La constitutionnalité des lois se décide de plus en plus a la Cour européenne de justice.
- Notre intégration forcenée et imbécile a l'OTAN, nous prive du droit de décider de la paix et de la guerre !

Pire encore : un traite européen s'applique en France à la virgule près. En Allemagne, un traite européen ne s'applique pas de façon automatique : il est suspendu aux réserves et observations du Bundestag : autrement dit, il existe une application à deux vitesses... !!!

Vraiment, après tout ce pillage éhonté de nos responsabilités/ prérogatives nationales, comment ne pas vouloir plus que jamais, dans le sillage de Frederic Lordon, la sortie de l'euro (et de l'OTAN)...AFIN DE CONSTITUER UNE ENCLAVE DE VIE ECONOMIQUE ET POLITIQUE PACIFIEE, très loin de ce grand cafard/piège infernal européen, piloté directement par les Etats-Unis (projet du GMT), projet totalitaire s'il en est, recherchant de façon forcenée la mort des nations et des Peuples européens souverains, dans une vassalité abjecte aux Etats-Unis et au libéralisme triomphant, "la plus efficace expression du crime organisé" disait si justement Eduardo GALEANO, auteur latino-américain (1)...???

1)- Je remercie mon ami Dominique KERN, de m'avoir fait connaitre cette très belle citation...

Brigitte Pascall

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Cinéma
Jean-Luc Godard, l’entretien impossible
À l’heure où les bouleversements politiques, écologiques et sociaux semblent marquer la fin d’une époque, Mediapart a eu envie de rendre visite à Jean-Luc Godard, dont les films sont des mises en abyme inégalées des beautés et des troubles du monde. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 
par Ludovic Lamant et Jade Lindgaard
Journal — France
Procès des sondages de l’Élysée : le PNF requiert finalement l’incarcération de Claude Guéant
La réouverture des débats a opposé deux thèses, ce vendredi, au tribunal de Paris. L'ex-ministre de Sarkozy assure qu’il ne peut pas rembourser plus rapidement ce qu’il doit encore à l’État. Le Parquet national financier estime au contraire qu’il fait tout pour ne pas payer.
par Michel Deléan
Journal — Santé
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Journal
Des traitements à prix forts, pour des efficacités disparates
L’exécutif a dépensé autour de 100 millions d’euros pour les anticorps monoclonaux du laboratoire Lilly, non utilisables depuis l’émergence du variant Delta. Il s’est aussi rué sur le Molnupiravir de MSD, malgré un rapport bénéfices-risques controversé. En revanche, les nouveaux remèdes d’AstraZeneca et de Pfizer sont très attendus.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo
Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss