AMENDEMENT DEMANDANT LA SORTIE DE LA FRANCE DE L' EURO...!

AMENDEMENT DEMANDANT LA SORTIE DE LA FRANCE DE LA ZONE EURO...! (Version du 15 mai 2015)

1°)-Brigitte PASCALL : "Un ami me fait remarquer que je cite dans mon amendement Madame Annie LACROIX-RIZ, qui n'est pas au PG. Ma réponse est la suivante : Madame LACROIX-RIZ, Jacques SAPIR, Frédéric LORDON appartiennent à la gauche critique intellectuelle, dont participe le PG. Il est donc normal de les citer dans un amendement préconisant la sortie de l'euro, vu tous les ouvrages de recherche qu'ils ont consacrés à la construction européenne.

En revanche, il est non moins normal de citer aussi Jacques GENEREUX, qui est membre du Parti de Gauche, ancien Secrétaire national à l'Economie.

Donc, je vous propose une version légèrement modifiée de mon amendement, où je parle également de Généreux et de Sapir, dont les analyses sur l'Europe font référence.

2°)-Texte de l'amendement :

Dans le cadre du congrès du PG de juillet 2015, Je propose la rédaction de l'amendement suivant :

"Nous demandons la sortie de la France de la zone euro. La construction européenne libérale a pour seul but de permettre à la Classe dirigeante de s'emparer du travail des 28 Peuples de l'UE : pour gérer, exploiter à son seul profit la force de travail, la créativité de millions de salariés européens. Comme il n'a pas été possible de le faire depuis le 3ème Reich, comme l'explique très bien Madame Annie LACROIX-RIZ.

Résultat : 32 millions de chômeurs et 125 millions de pauvres dans la zone euro. La Bourgeoisie européenne veut la mort sociale de tous les Peuples de l'Union : à commencer par le Peuple grec paupérisé, martyrisé, 40% des grecs vivants en dessous du seuil de pauvreté.

La zone euro va imploser en 2015, écrit Jacques SAPIR dans son billet de blog de janvier 2015. S'agissant du seul cas grec, entre la Grèce et Bruxelles, "on se dirige vers le clash" explique Jacques GENEREUX sur BFM-TV du 24 janvier 2015, au cours de l'émission "Les experts".

Autrement dit, il y a urgence à parler de l'Europe libérale, si on ne veut pouvoir encore anticiper ce problème, et en parler de façon raisonnée, argumentée. Le seul moyen de sortir de la férule du capitalisme financier européen est de ROMPRE avec ce système mortifère. Le seul moyen de survivre, pour des millions d'européens est de combattre le libéralisme aux yeux de pierres dures, qui répand "la mort, la mort la mort toujours recommencée" , -pour reprendre ce vers de BRASSENS, extrait de sa chanson "Mourir pour des idées". Il faut sortir de la zone euro, -le proposer au nom du PG ET demander ensuite un référendum populaire. Tout en offrant à chacun un emploi ou un revenu d'existence décent, les deux propositions étant absolument complémentaires, en réponse à cette non vie et misère actuelle, qui frappe 15 millions de français vivant en dessous du seuil de pauvreté.

Il faut sortir de la zone euro, afin de tirer par le haut des Peuples laissés à eux même, devenus foules vulnérables, sans défense, fragilisées, paupérisées, précarisées : et que l'on piétine à souhait dans une indifférence totale, y compris dans une certaine gauche critique dans laquelle nous ne nous reconnaissons pas..."

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.