NOMBRE DE PAUVRES : LE GRAND MENSONGE DE L'INSEE !

Philippe Herlin, économiste, conteste le calcul du pouvoir d'achat réalisé par l'INSEE. Selon l'INSEE, on ne consacrerait que 6% de nos revenus à payer notre loyer, ce qui bien évidemment minore la réalité, surtout à Paris !

Selon les organismes de crédit, beaucoup plus au fait de la réalité du prix des loyers et des remboursements d'emprunt, lorsqu'on devient propriétaire, il est interdit de s'endetter au delà de 33% du salaire. Ce qui montre implicitement que le prix d'un loyer à Paris ou d'un remboursement d'emprunt est de l'ordre de : 25-33%, et non pas 6%, comme le prétend abusivement l'INSEE !

Ça tombe bien, on conteste le nombre de pauvres (9 Millions) comptabilisés officiellement par l'INSEE. Selon mes calculs, on arrive à 15 millions de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté !

L'enjeu de critiquer les chiffres de l'INSEE n'a pas seulement un caractère méthodologique, mais directement politique. En effet, il faut savoir que la loi de finances est construite, dans sa partie sociale,  uniquement sur les chiffres de l'INSEE : par exemple, l'INSEE comptabilise 120 000 sans abris, lors que Patrick Declerck, qui a vécu 15 ans avec les sans-abris de la région parisienne, évalue à 400 000 le nombre de personnes gravitant autour de la rue. Ou des habitats très précaires : voiture par exemple.

Or, les enveloppes sociales sont formatées en fonction des chiffres volontairement minorés de l'INSEE, sous tutelle de Bercy pour les primes et le déroulement de carrière !

On le voit : l'INSEE redessine sciemment une nouvelle France sociale, dont les misères, prix élevé du loyer, pauvreté de masse, phénomène des sans abris, sont contingentés étroitement dans des chiffres sciemment minorés, afin de les rendre "acceptables" à l'opinion publique.

Le vrai social, le manque chronique d'argent subi par les Classes populaires, le fait que 80% des français aient du mal à boucler leurs fins de mois (cf Médiateur de la Republique, 2015) : tout cela est volontairement occulté par l'INSEE, à la solde de la Classe dirigeante exploitant notre pays en coupes réglées : C' EST LE GRAND MENSONGE !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.