FACEBOOK A AVALE LE JOURNALISME TRADITIONNEL !

Selon un sondage IPSOS, la moitié des français pense que les médias "traditionnels" ne disent pas la vérité. Une méfiance qui s'est renforcée encore avec le traitement médiatique du mouvement des Gilets Jaunes

Selon un sondage IPSOS, la moitié des français pense que les médias "traditionnels" ne disent pas la vérité. Une méfiance qui s'est renforcée encore avec le traitement médiatique du mouvement des Gilets Jaunes, et les chiffres truqués du nombre de participants aux mobilisations du samedi relayés servilement par les journaleux à deux neurones.

1°)-Facebook est devenu un lieu d'information cardinal !

De son côté, Éric Scherer journaliste, auteur de l'ouvrage : "A-t-on encore besoin des journalistes ? Manifeste pour un journalisme augmenté", PUF, 2011, souligne l'importance de Facebook, répondant ainsi au journal "Le 1" :

"Il n'est pas exagéré de dire, que Facebook est devenu le kiosque mondial de l'information. C'est là que s'informe une proportion de plus en plus vaste de la population : ceux qu' on appelle les "Millennials" ou la génération Y- ils appartiennent à la catégories des moins de 40 ans, qui représente 60% de la population mondiale. Les jeunes suivent désormais l'actualité essentiellement via les réseaux sociaux. Conséquence : les médias traditionnels sont en train de perdre le contrôle de leur distribution, après avoir perdu le contrôle de la mise en forme de leurs articles. Les géants du Web sont venus s'intercaler entre eux et leur audience" (sic).

Emily Bell, Directrice-adjointe du Guardian, chargée de l'édition numérique du Guardian, autrement dit, une grande professionnelle de l'information, reconnait dans un entretien du Monde de mars 2016, "comment Facebook a avalé le journalisme traditionnel" (sic).

Les chiffres d'audience sont impitoyables : 11 millions de connections à peine sur France 2, contre 36 millions de connections à Facebook France, et 11 millions de connections à Tweeter France : soit 46 millions pour les réseaux sociaux.

2°)-Les télévisions occultent les vrais problèmes du moment :

A ce stade, essayons de comprendre les raisons du succès des réseaux sociaux, et de l'effondrement des chaines d'info en continu..

La vérité est que le Pouvoir est aux abois, fébrile, calé sur le triple zéro, idéologiquement parlant. N'ayant même pas de quoi offrir aux esprits stressés que nous sommes, une nouvelle fable, "modernité" bas de gamme, rêve en plastique rose, histoire de faire baisser d'un cran la pression et l'angoisse générale des français : dont, hélas, les "élites" se tapent.

Télé Macron ment, Télé Macron ment, Télé Macron ment inexorablement.

Signe de cette fébrilité, vacuité idéologique ? L'incroyable bourrage de crânes opéré par les médias et la petite-bourgeoisie médiatique qui les confisquent, véritables chargés de communication de l'Elysée, travaillant d'arrache-pied à truquer la réalité sociale, ANESTHESIER LES ESPRITS, les empêcher de prendre la mesure de la malfaisance du système macronien.

Jamais, on a eu droit à une telle avalanche de faits-divers, dernièrement, une femme tuée par un accident de manège, une nouvelle victime de Lelandais, promus infos number one par tous les médias aux ordres de l'Elysée : comme si la misère et les larmes n'étaient pas ailleurs...!

Jamais, on n'a aussi peu écouté la télé, sûre de n'y trouver que du mensonge et de la rhétorique pro-Macron. Sûre aussi de ne trouver que des médias menteurs, dont la seule fonction est d'occulter les vrais problèmes sociaux du moment : c'est à dire, hélas, l'explosion de la pauvreté en France, comme l'affirme l'INSEE pourtant sous tutelle juridique de Bercy, avec un taux de pauvreté monté à 14,7% : du jamais vu depuis les années 70 !

CA NE PEUT PLUS DURER COMME CA

Voilà pourquoi nous avons créé le rassemblement "Pouvoir au Peuple souverain" regroupant le PRCF, le CNSJS, les "insoumis démocrates", les "franchements insoumis" et le courant interne/externe : "Rupture, pouvoir aux insoumis". En politique, il faut créer du neuf : rejoignez-nous dans notre initiative, vous êtes cordialement attendus.... !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.