Popularisons notre programme "Pouvoir au Peuple" !

Bilan de 3 mois d'élections américaines par Alexis Cossette et Brigitte Pascall.

1°)-ALEXIS COSSETTE : "NOUS AVONS FAIT NOTRE TRAVAIL D'EVEIL DE LA POPULATION ET DES SOLDATS DIGITAUX !"

IL FAUT POPULARISER NOTRE PROPRE RASSEMBLEMENT SOUVERAINISTE "POUVOIR AU PEUPLE" !

1°)-ALEXIS COSSETTE : "NOUS AVONS FAIT NOTRE TRAVAIL D'EVEIL DE LA POPULATION ET DES SOLDATS DIGITAUX !"

Alexis Cossette sur VK le 20 janvier à 0heure 30 : "À ceux qui doutent encore ce soir, rappelez-vous à quel point Trump est toujours des années lumières en avance sur ses adversaires. Le vol de l'élection était voulu afin d'attraper les fraudeurs et les traitres prêts à couvrir le crime. Rien n'est jamais laissé au hasard avec Trump. Je sais que c'est stressant et que certains ont peur d'être déçus. Sachez que la séquence depuis l'élection a été minutieusement planifiée depuis au moins 2018.

C'est maintenant hors de nos mains. Nous avons fait notre travail d'éveil de la population et de soldats digitaux. C'est au tour des forces armées américaines de prendre le relais.

Hooah ! Un monde meilleur est à nos portes. Un pour tous, tous pour un.

2°)- Brigitte Pascall : BILAN DE TROIS MOIS D ELECTIONS AMERICAINES ET POPULARISATION DU RASSEMBLEMENT "POUVOIR AU PEUPLE"

2.1°)- Bilan de 3 mois de combat digital :

Pendant presque trois mois, jour après jour, de la période qui va du 1er novembre 2020 au 20 janvier 2021, on s'est battu de toutes nos forces en faveur du candidat Trump.. Essuyé beaucoup de gifles cinglantes. Rencontré beaucoup de traitrises, y compris dans le camp républicain :

a°)-Rejet par la Cour suprême du recours formé par les 19 gouverneurs républicains, contre les fraudes massives, pour une simple question de forme : sans examiner au fond l'ampleur de ces fraudes électroniques abyssales, rendues possibles par les serveurs truqués Dominion et Scytl.

b)- Echec du Congrès le 6 janvier 2021 à désigner Trump comme le seul candidat sincère.

c°)- Fausse "émeute" du Capitole longuement planifiée et financée en réalité par Georges SOROS, pour décrédibiliser Donald Trump !

Mais, en prêtant l'oreille, on a entendu aussi, au delà du vacarme de l'Empire médiatique au service du camp démocrate, le lancement de la loi martiale par Trump, dès la fin du mois de novembre 2020. Loi martiale entérinée officiellement par le président des Etats-Unis le 11 janvier 20921 : comme le doux remue-ménage de la vie et de l'espoir nouveau.

Washington devenu un camp retranché avec 25 000 militaires.

Comme Alexis Cossette, je pense que les militaires vont prendre aujourd'hui le relais. Finir le travail d'arrestations et de jugements de la pourriture mondialiste corrompue et génocidaire derrière Biden, commencé il y a deux mois. Garder le pouvoir pendant deux-trois mois, pour assécher totalement le marais : avant de le remettre à Donald Trump.

2.2°)-Deux décisions à prendre :

A°)- IL FAUT CONTINUER NOTRE TRAVAIL DE CONTRE INFORMATION EN FAVEUR DE TRUMP !

Cependant, notre travail d'éducation populaire et de contre- information au mensonge dominant ne s'arrête pas aujourd'hui. Plus que jamais, il faut continuer à informer. Expliquer les mots derrière les mots. Défendre le soldat Trump. Un candidat républicain, certes élu avec 75 millions de votes : mais aussi violemment critiqué, haï, démoli, descendu en flammes, par les médias officiels menteurs, aux seuls ordres de la mondialisation malheureuse.

Parmi les ennemis les plus acharnés de Trump, on trouve hélas, outre la fausse "gôche" du capital (la France insoumise notamment et Bernie Sanders), des intellectuels critiques de renommée mondiale : Naomi Klein, Chris Hedges, Noam Chomsky....!

B°)- IL FAUT POPULARISER NOTRE PROPRE RASSEMBLEMENT SOUVERAINISTE "POUVOIR AU PEUPLE"!

Pour certains facebookiens, Trump serait le nouveau héros prolétarien à la Che Guevara. Pour d'autre au contraire, il participerait secrètement au projet de Grand Reset. Nous ne partageons, ni cet excès d'honneur, ni cette indignité ne reposant sur aucun document sérieux. Trump est un "allié objectif", avec qui il est possible de faire un bout de chemin : c'est déjà énorme.

Mais sa présence ne nous exonère aucunement de nous organiser par nous même, construire notre propre mouvement anti mondialiste.

En tout état de cause, notre priorité, c'est de virer le camp démocrate avec Trump et l'armée. Ensuite, la Résistance française, nous contribuerons à organiserons par nous même, sur une base populaire et hexagonale. Distincte de Trump : en prenant appui sur le Rassemblement "Pouvoir au Peuple" créé en juin 2019.

Le "Rassemblement "Pouvoir au Peuple" rassemble les "Insoumis démocrates", les "Franchement insoumis", le courant : "Rupture, Pouvoir aux insoumis"; Le PRCF, le PARDEM et le CNSJS de Jacques Cotta.Il a pour porte-parole Jacques Généreux ou Jacques Sapir ou Jacques Cotta.

On a élaboré un programme en 30 points sur les thèmes essentiels ; International. Constitution. Economie. Social. Médecine.

Comme analyse Alain Badiou, "Il faut un corps d'idées clair, pour servir de "boussole" aux gens désorientés, sidérés, cassés psychologiquement par le capitalisme mondialisé déchainé" (sic) (cf entretien sur France Culture, 15 janvier 2009). Désorientés notamment par le macronisme et les confinements successifs que nous subissons depuis trois ans. Et qui modifient profondément notre psychisme : notamment en nous privant de notre aspiration profonde à "être avec", comme analyse Jacques Généreux dans son ouvrage : La Dissociété, édition du Seuil, 1986.

Le projet du Rassemblement "Le Peuple d'abord" s'adresse aux classes populaires et aux petites classes moyennes paupérisées, afin qu'elles se rassemblent autour d'une possibilité de vie nouvelle, décente et joyeuse. Notre projet vise à tirer vers le haut des classes sociales laminées, ignorées, haïes depuis 40 ans par le champ politique français dans son ensemble, gauche (critique ) et droite confondus.

De son côté, Alain Benajam est approché par ses amis, pour créer un mouvement nationaliste discret. On peut tout à fait faire un bout de chemin ensemble.

Pour info, on a reposté notre programme en 30 points, plus que jamais d'actualité.

Comme écrit Albert CAMUS  : "Les grandes idées, on l'a dit, viennent au monde sur des pattes de mésange : comme un faible bruit d'aile : le  doux remue ménage de  la vie et  de l'espoir", extrait de : "Actuelles", Chroniques algériennes, 1939-1958 (1958).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.