MACRON : "J'ESSAIE DE TENIR LE MANDAT QU'ON M'A DONNE" (sic)...!

MACRON : "J'ESSAIE DE TENIR LE MANDAT QU'ON M'A DONNE" (sic)...!

Macron : "J'ESSAIE de tenir le mandat qu'on m'a donné" (sic). Que de modestie tout à coup ! Comme il semble loin, le temps de la morgue et de l'arrogance du petit marquis poudré, nous traitant de "riens", "d'alcoolos" et de "jaloux"...! "J'essaie de garder la tête hors de l'eau" semble-t-il dire plus modestement ce matin.

La colère sociale gagne du terrain, et rien ne semble vouloir l'éteindre, comme on l'espérait encore la semaine dernière : avant les deux grands débats de Macron, soldés par les deux bides que l'on sait. Il y a bien longtemps qu'il a perdu toute crédibilité. Ses mensonges à répétition ne font que l'enfoncer un peu plus chaque jour. De l'autre côté, les grèves a répétition, multi secteurs ne faiblissent pas. Le mouvement social s'enracine. La "gréviculture" est le nouveau truc à la mode.

Changement de ton : fini le temps du mépris, place à la crainte feutrée, que le mouvement social, loin de se contenter d'un baroud d'honneur, remporte in fine le combat de classe contre la Bourgeoisie. O. Besancenot vient de sortir un truc tout à fait intéressant : "avec Macron, ça risque de partir en vrille dans un mois !"(sic).

Comme on disait en mai 68 : ON A RAISON DE SE REVOLTER...!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.