Brigitte pascall
Auteur indépendant d'écrits politiques
Abonné·e de Mediapart

2583 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 mai 2020

La surmortalité due à la chloroquine est un bidonnage de haut vol !

L'ETUDE "THE LANCET" CONCLUANT A UNE SURMORTALITE AVEC L'HYDROCHLOROQUINE EST UN BIDONNAGE DE HAUT VOL !

Brigitte pascall
Auteur indépendant d'écrits politiques
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

1°)-Marcel Dubreuil : "Aux ahuris qui nous bassinent avec #TheLancet, c'est une étude qui s'appuie sur des dossiers médicaux électroniques, du bidonnage de haut vol, on a déjà du mal à trouver 800 pelés pour Discovery donc en trouver 81 000 c'est de la science-fiction ! Didier Raoult est toujours best !

Cette "étude" s'appuie sur un registre de dossiers électroniques;

2°)-Jean-Michel Henry Corhay : "Je vais la faire à la manière 'Decodex' (CE) :

Non, l'étude menée par une équipe internationale conduite par Mandeep Mehra (Harvard Medical School) ne démontre absolument rien à propos d'un risque accru de mortalité sous hydroxychloroquine.

Cette étude n’entre pas dans la catégorie des essais cliniques dits randomisés, où les traitements évalués sont administrés à des groupes de patients aux caractéristiques comparables, constitués de façon aléatoire, pour éviter certains biais.

Ainsi pour en arriver à la conclusion que "tous les traitements à base de chloroquine, d'hydroxychloroquine ± azithromycine sont associés à une mortalité plus élevée à l'hôpital et à une augmentation de la fréquence d'arythmie cardiaque", l'étude s’est appuyée sur une comparaison établie d'après un vaste registre international de dossiers médicaux électroniques provenant de 671 hôpitaux, soit 96 000 dossiers médicaux.

Quid de la sélection des 15 000 dossiers impliquant le traitement à la chloroquine par rapport à la sélection des 81 000 dossiers impliquant un "traitement standard" ? Le biais est ici patent, et ce d'autant plus que l'étude prend soin d'ajouter que "la relation entre le décès et la tachycardie ventriculaire n'a pas été étudiée et les causes de décès (c'est-à-dire arythmiques ou non) n'ont pas été déterminées."

Il est amusant de voir tous les pourfendeurs du professeur Raoult qui se plaisent à utiliser un vocabulaire moqueur ("sa potion magique", "le druide", quand ce n'est pas "le charlatan et sa secte") se ruer sur une étude parue dans 'The Lancet' (se rangeant ainsi derrière une figure d'autorité scientifique en apparence incontestable) qui ne satisfait pourtant aucunement à l'évitement des biais subjectifs."

Comme écrit Clémentine Langlois : "L’étude du Lancet n’est qu’une analyse statistiques de données provenants de différents hôpitaux. Il n y a rien sur le bilan clinique ni biologique. Scientifiquement on y apprend rien puisqu’on sait que le traitement fonctionne quand les personnes infectées sont traitées immédiatement dès les premiers symptômes. D’o% la préconisation de tester puis de traiter les positifs !(sic)

The lancet et Gilead ont un point commun ; leur actionnaire BlackRock.

3°)- Brigitte Pascall : "L'étude The Lancet a un double avantage :

3-1°)- Montrer comment les adversaires de Raoult sont calés sur le triple zéro de l'intelligence.

3-2°)- Surtout, montrer la supériorité intellectuelle des réseaux sociaux, Tweeter et Facebook, pour ne pas les nommer, dans la contre argumentation de qualité à la pseudo "étude" The Lancet.

J'invite tous mes amis à se rendre sur Tweeter, page Raoult : et d'ordinaire, je suis loin d'être fan.

Ça sent fort la magouille, cet article de "The Lancet" : surtout dans un moment où la Macronie est morte de trouille, à cause des 60 contentieux formés contre elle : "ces têtes qui vont tomber" (sic) dixit l'Express d'hier + Le Figaro de vendredi...!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Énergies
Régulation de l’énergie : la politique du pire
En excluant la période de spéculation débridée fin décembre sur le marché de gros de l’électricité, la commission de régulation de l’énergie aurait pu limiter la hausse des tarifs régulés à 20 % au lieu de 44 %. Elle a préféré faire les poches d’EDF et transférer l’addition aux consommateurs après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Laurent Joly : « Zemmour a une capacité à inverser la réalité des faits »
Ce soir, deux historiens répondent aux falsifications de l’histoire du candidat Éric Zemmour. Laurent Joly, spécialiste de l’antisémitisme et du régime de Vichy et auteur de « La Falsification de l’Histoire », est notre invité. Entretien également avec Serge Klarsfeld, cofondateur de l’association « Fils et filles de déportés juifs de France ».
par à l’air libre
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal
Julian Assange garde un espoir de pouvoir contester son extradition
La Haute Cour de justice de Londres a autorisé les avocats du fondateur de WikiLeaks à déposer un recours devant la Cour suprême contre la décision des juges d’appel qui avaient autorisé son extradition vers les États-Unis.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien
Billet de blog
« Violences génocidaires » et « risque sérieux de génocide »
La reconnaissance des violences génocidaires contre les populations ouïghoures a fait l’objet d’une résolution parlementaire historique ce 20 janvier. C'était un très grand moment. Or, il n'y a pas une mais deux résolutions condamnant les crimes perpétrés par l’État chinois. Derrière des objets relativement similaires, se trouve une certaine dissemblance juridique. Explications.
par Cloé Drieu
Billet de blog
Stratégies de désinformation et de diversion de Pékin sur la question ouïghoure
[Rediffusion] Alors que de nombreux universitaires sonnent l’alarme quant au risque génocidaire en cours dans la région ouïghoure, Pékin s’évertue à disqualifier tout discours alternatif et n’hésite pas à mobiliser ses réseaux informels en Europe pour diviser les opinions et couper court à tout débat sur la question ouïghoure. Une stratégie de diversion négationniste bien familière. Par Vanessa Frangville.
par Carta Academica
Billet de blog
Génocide. Au-delà de l'émotion symbolique
Le vote de la motion de l'Assemblée Nationale sur le génocide contre les ouïghours en Chine a esquivé les questions de fond et servira comme d'habitude d'excuse à l'inaction à venir.
par dominic77