Autain refuse d'être dans l'opposition à Macron !

CLEMENTINE AUTAIN REFUSE D'ETRE DANS L'OPPOSITION A MACRON !

1°)- Brigitte Pascall : "Hier, j' ai écouté Clémentine Autain pendant une heure sur Radio J : 14 heures 10 -15 heures. Sur la forme, j'ai trouvé qu'elle s'exprimait mal, avec des tournures de phrases familières, qu'on se s'attend pas à entendre dans la bouche d'une députée : par exemple : "ça ne tourne pas rond" !" comme seule "analyse" politique du Macronisme, depuis deux ans et demie, qu'on le subit !

A la question simple : "êtes-vous dans l'opposition ?", elle a répondu de façon négative : "Non, j'ai juste de solides désaccords avec Monsieur Macron"(sic). Une fois de plus, les députés insoumis ont donné du "Monsieur" à un type sans morale, ayant fait exploser avec férocité la pauvreté de masse : 14,7% selon l'INSEE : en réalité, la souffrance de 15 millions de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté selon nos calculs, dont jamais la petite-bourgeoisie médiatique diplômée ne parle !

C'est la première fois que j'entends un dirigeant de la FI refuser de porter publiquement le beau titre "d'opposant à Macron", comme de quelque chose de sale et d'inconvenant : alors qu'elle a été élue députée de Seine-Saint-Denis, par des électeurs, dont le niveau moyen de revenu est la moitié du revenu moyen national français (chiffres Thomas Piketty) : autrement dit, elle a été promue Parlementaire par les "pauvres" de Macron, et refuse de les défendre aujourd'hui contre King Kostard, comme le commande son mandat représentatif !

Autain participe de la ligne "Macron compatible" au sein de la direction de la FI : avec Corbière déclarant en plein mouvement des gilets jaunes sur les Champs Elysées : "il faut critiquer Macron mais pas trop "(sic). Et Manon Aubry, qui n'a pas critiqué un seul cheveu de Macron pendant toute sa campagne européenne : ces trois là forment le véritable groupe dirigeant de la FI, JLM n'étant plus qu'un homme de paille, obligé de jouer les répète-jacquots de ces Messieurs-Dames !

Pas ailleurs, elle a dit "nous" en parlant de la France insoumise, ajoutant "et au delà"(sic) : sous entendant qu'elle souhaite un dépassement de la FI dans une supposée "union de la gauche !

Enfin, elle a dit le plus grand bien du mouvement "Extinction rébellion", mouvement pseudo-écolo soutenu par Soros et Hidalgo...!

2°)-Omar Gousmi : "Avec tout le mal qu'elle a dit des Gilets Jaunes, il est plutôt logique qu'elle ait du mal à s'avouer d'opposition... Elle est surtout très favorable à la poursuite de ses avantages et l'absence de remise en cause de ceux ci. l'augmentation des frais d'hébergement des députés lui va plutôt bien je pense. Que cela se fasse sur les 5 euros d'APL retirés aux personnes qui en avaient besoin, ça n'est pas le plus important pour elle".

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.