PRIMAIRES : LA GRANDE TRICHE !

PRIMAIRES : LA GRANDE TRICHE !

Primaires : le PS a triché. En soi, rien de nouveau sous le soleil, si on se souvient de leurs congres truqués. Où la Vérité, comme la lumière du jour n'a jamais sa chance. Où chacun, pour survivre, a besoin compulsivement des béquilles du mensonge. La nouveauté, la première mondiale, c'est d'être à ce point pris la main dans le sac. D'abord par les réseaux sociaux. Puis même par les télés officielles, obligées de relayer l'information, tellement c'était gros. Tellement la triche crevait les yeux des plus ahuris... !

Ainsi, dès le début de la soirée du dimanche soir, Facebook + Alexis Corbière ont dénoncé "l'enfumage de la participation"(sic) : on nous parlait de 2 millions de votants, alors qu'il y en avait à peine 400 000 à midi. Puis Tweeter, découvrant dimanche soir, que le compteur officiel des votants avait été carrément enlevé. Suivi d'un article de Marianne, expliquant "comment les responsables du PS nous avaient bernés"(sic). Le lundi matin très tôt, j'ai rédigé un article expliquant la triche grossière, manifeste, incontestable.

Ensuite, à ma grande surprise, ce sont les journaux "légitimes" comme "Le Figaro", "Marianne" (second article), "Le Monde" et "Libération", qui ont rendu compte, chiffres à l'appui, de toute la magouille. Ainsi que des télés comme BFM. Ce mardi matin, c'est au tour de Christophe Barbier de parler "de grande embrouille"(sic), brandissant "L'Opinion", qui en fait son titre de "Une".

Une fois de plus, ce sont les réseaux sociaux qui ont "senti" les premiers l'importance de cette information, qui allait ensuite faire les gros titres des journaux officiels. Les grands perdants de cette affaire, ce ne sont pas seulement les hiérarques socialistes, mais les médias du pouvoir, avalées piteusement par Facebook, tristement à la remorque de Tweeter. Obligés de critiquer leur Pouvoir bienaimé...!

Quant au PS, même dans mes plus beaux rêves, je n'imaginais pas pareille débandade...!

Voila pourquoi, des lundi soir, Calvi (LCI) et Ruth El Krief (BFM-TV) en faisaient des tonnes sur Macron : son cote "french Obama"(sic)."Sa stature d'homme d'Etat" (re-sic), comme l'affirme sans rire Laurence Haïm, une macroniste de choc. Je lui laisse la responsabilité d'un tel propos : selon moi, un homme d'Etat ne traite pas les gens du Nord chez qui il est invité "d'alcooliques"(sic) et de "fainéants"(re-sic). Il ne se lave pas publiquement les mains au gel hydroalcoolique, après avoir serré quelques mains : il voudrait montrer son mépris des gens pauvres, qu'il ne s'y prendrait pas autrement.

Chez Calvi, on apprenait que "le grand gagnant"(sic) de cette triche, c'était Macron, encore et encore. Tel n'est pas du tout mon avis : le grand gagnant de cette affaire, c'est Mélenchon, et les militants de la France insoumise. Nous avons dénoncé les premiers cette embrouille sur les réseaux sociaux, qui ouvre un boulevard à JLM. Hamon, gagnant ou vaincu n'aura aucune légitimité. Attendons dimanche : mais la participation risque d'être encore plus décevante que celle du 22 janvier...!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.