Le mouvement des Gilets Jaunes est remarquablement stable !

LE MOUVEMENT DES GILETS JAUNES EST REMARQUABLEMENT STABLE DEPUIS 4 SEMAINES !

N'écoutez pas les journalistes à gages (tout comme il existe des tueurs à gages). N'écoutez pas les gus de Télé Pétain 2019 payés pour faire la peau aux Gilets jaunes : parlant qui, "d'effritement"(sic), comme France Inter, qui, "du plus petit chiffre depuis le 17 novembre"(sic) pour BFMTV !

Rien de plus inexact. Selon le syndicat Policiers en colère, les gilets jaunes étaient 55 000 dans la rue samedi : exactement comme samedi 18 mai. UNE MOBILISATION REMARQUABLEMENT STABLE depuis 4 semaines : puisque samedi 4 et 11 mai, on comptait 60 000 gilets jaunes...!

Autrement dit, n'en déplaisent aux jeteurs de sort rémunérés par Macron, le mouvement des Gilets Jaunes EST STABLE ET TOUJOURS VIVANT DEPUIS UN MOIS. Et on s'en réjouit, surtout pour l'endurance psychologique déployée par chaque gilets jaune, rien que pour venir à un lieu de rassemblement.

Car il faut bien parler des conditions de cette manifestation, naturellement, totalement occultées par les journaleux aux ordres. Dans chaque station de métro, on trouvait hier ce message ainsi libellé : "Par ordre du Préfet de Paris, et à cause des Gilets jaunes, les gares sont fermées. Ainsi que certaines stations de Métro "(sic). Autrement dit, pour les gilets jaunes de province, impossible d'accéder aux 5 lieux de rencontre parisien : République, Trocadéro, Champ de Mars, Montmartre et Champs -Elysées.

VIVE LE DROIT DE MANIFESTER, sous Macron le Petit, VIVE LA DICTATURE dans laquelle nous vivons, quand certains s'imaginent que nous sommes encore en démocratie, et que le Peuple a droit à la parole ! Il n'a que le droit de travailler, se taire, ou "participer à des élections sans vérité" comme écrit Alain Badiou dans son livre "Le réveil de l'Histoire", édition Lignes, 2012.

Le fait que, malgré ces conditions de mobilisation ultra drastiques, on ait compte 1200 gilets jaunes à Paris (chiffres Castaner), 4 à 5000 selon le syndicat Policiers en colère prouve, à contrario, une belle résistance psychique des gilets jaunes, Petit Poucet résistant encore et toujours face à l'Ogre capitaliste.

Dans une vidéo posté sur le mur "Gilet Jaune', un jeune acteur du porno raconte une soirée libertine privée avec Macron. Et dit de lui : "c'est une raclure, je n'ai jamais vu autant de mépris pour les autres que cet homme "(sic). Macron qui a diminué par deux le nombre de contrats aidés, démoli notre vieux code du travail vieux de 150 ans, montre son mépris inextinguible devant le spectacle du Peuple qui souffre. Avec les gilets jaunes, violentés, nassés, empêchés de manifester, des cars entiers de gilets jaunes empêchés hier de manifester et mis en garde à vue, c'est le même mépris du petit banquier, auquel on assiste en "live" : et dont personne, dans la supposée opposition (FI notamment) ne s'indigne, comme d'un traitement inhumain allant de soi. S'il n'y avait pas un acteur de porno pour le dire, aucun responsable politique de "gôche" n'oserait sortir la Vérité, "Macron compatibilité" oblige !

ABSTENTION AUJOURD'HUI, TELLE EST LA SEULE POSITION LUCIDE !

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.