Ordre du jour de la réunion du Front "Pouvoir au Peuple souverain" !

ORDRE DU JOUR DE LA REUNION DU 29 JUIN DU FRONT "POUVOIR AU PEUPLE SOUVERAIN" !

Comme dit l'adage, "il vaut mieux avoir un petit chez soi, qu'un grand chez les autres" ! Maxime que nous répétions souvent au PSU. Dans cet ordre d'idées, nous avons décidé de créer un front populaire "Pouvoir au Peuple souverain", afin de renforcer cet espace politique, prisonnier depuis deux ans de la stratégie PS bis imposée par Corbière au sein de la FI depuis juin 2017.

Une première réunion se déroulera à Paris le 29 juin 2019, de 9 heures à midi. Le lieu exact sera précisé par mail à chaque structure invitée.

Seront présents 5 organisations : le PRCF (Aymeric Monville), le PARDEM (deux membres, dont un membre du Conseil National), le CID (Marc Lebas), les "Insoumis démocrates" (Patrick Richard et Clémentine Langlois), "Rupture, Pouvoir aux militants" (moi-même). Jacques Généreux, sous toute réserve.

A l'ordre du jour, nous proposons :

1°)- Petit tour de table, de présentation de chaque organisation, ses motifs de création d'un front populaire "Pouvoir au Peuple souverain". Ses doutes et interrogations aussi.

2°)- Discussion générale sur la situation politique actuelle de la gauche critique en 2019 et de la France insoumise. Et sur la nécessité de renforcer cet espace politique, remis en cause par les différentes stratégies de reconstitution d'une énième union de la gauche : Autain, Jadot, Corbière, etc.

3°)-Constitution d'une page Facebook, d'un journal numérique. Campagne de popularisation de ce nouveau Front et d'adhésion.

4°)-Problème des relations avec la presse : la constitution d'un nouveau Front populaire "Pouvoir au Peuple souverain" n'est pas une machine de guerre contre Mélenchon, subissant déjà en ce moment une violente campagne de presse visant à la décaniller, avec l'aide de chevaux de Troye come Autain, Girard et Lebretton. Il ne s'agit donc pas de faire le jeu de journalistes macroniens, en ajoutant des polémiques aux basses polémiques déjà existantes.

5°)-Questions pratiques : règlement du prix de la salle : elle coûte 100 euros, soit 20 euros par organisation.

6°)- Questions diverses.

Très amicalement :

Brigitte Pascall

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.