LE 49-3 ARRIVE, LE 49-3 EST LA !

Lu dans "Le Canard Enchaîné" : "Si l'usage de l'article 49-3 sur la réforme des retraites ne faisait guère de doute au moment du bouclage du Canard (26 février 2020), restait à savoir quand"(sic).

"On le dégainera le plus tard possible" confiait le 25 février un proche du Président. Avec cette explication : "ce n'est pas à nous de subir la pression médiatique, mais aux députés de l'extrême gauche (PCF, FI) qui pratiquent l'obstruction" (sic).

Résultat : tout le monde, médias, opposants, devra mariner encore un peu. Philippe envisage de réunir un Conseil des Ministres spécial le 28, voire le 29 février. Ou d'attendre le 5 mars.

Une précision à savoir : le 49-3 ne concernerait que le projet de loi "ordinaire", celui qui a fait l'objet de 41 000 amendements. Les députés devront ensuite examiner le projet de loi "organique" relatif au financement du futur système des retraites.

Pour cette seconde loi, le Gouvernement ne pourra pas recourir au 49-3, n'ayant le droit de ne l'utiliser qu'une seule fois.

Les députés insoumis et communistes pourront donc à loisir rédiger un milliard d'amendements, sans risque de se voir opposer le bulldozer du 49-3, inutilisable une seconde fois. C'est dire si les députés LREM vont pouvoir s'en donner à coeur joie, traiter les députés "d'extrême-gauche" de "riens" et de "moins que rien". Las, le débat se poursuivra jusqu'au bout, sans l'arrivée du Héros salvateur Superman,... euh je veux dire le perfide, glacial et antidémocratique 49-3, comme vient de le dire avec lucidité le Professeur constitutionnaliste Derosier dans "Le Monde"...!

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.