C'est le début de la bataille de la chloroquine !

C' EST LE DEBUT DE LA BATAILLE POUR LA RECONNAISSANCE DE L'UTILITE DE LA CHLOROQUINE !

 1°)- Brigitte Pascall : "La fin de la chloroquine" disaient jusqu'à plus soif les médias menteurs. NON, c'est le début d'une bataille âpre, féroce, opiniâtre, violente, acharnée, entre "pro" et "anti" chloroquine et Raoult.

Il y a huit jours seulement, la messe semblait dite : nombre de médias aux ordres se sont jetés sur l'enquête "The Lancet", comme des journaleux "vautours flanqués de noirs chacals, tapis derrière leur zoom fouille merde" aurait dit Pierre Desproges ("Courroux coucou").

Certes, de l'étude, ils n'avaient lu que le résumé de 30 lignes : ignorant la précipitation, les conditions aberrantes dans laquelle elle s'était déroulée : pas de ramdomisation, absence de vrais malades, l'enquête faisant "parler" des dossiers médicaux en ligne, utilisation de Big data.

L'objectif était simple : il s'agissait de décaniller définitivement et ce médicament, et le Professeur Raoult. Persuadés de donner le coup d'épée fatal à ce petit rebouteux de province, qui poussait l'arrogance jusqu'à la jouer Cyrano de Bergerac face à l'ordre établi : ayant osé dire NON à Macron. Mais aussi aux prescripteurs acharnés de Remdesivir et de Paracétamol en pleine épidémie de coronavirus, malgré leurs résultats très décevants.

La suite leur a totalement échappés. Aucun journaleux aux ordres ne s'attendait à la violence et à l'énergie de la contre-attaque du camp de Raoult : YES.

La contre offensive commença sur les réseaux sociaux : Tweeter et facebook à feu et à sang depuis 8 jours en faveur de la chloroquine, devenu le seul et le sujet vedette des RS.

Mobilisant aussi des experts médicaux mondiaux, comme Sir Nicolas White, professeur à l'Impérial College de Londres.

Et des médecins français honnêtes : par exemple, Philippe Froguel, directeur du CHU de Lille même pas "pro-Raoult", estimant sans détour que "cette étude était une merde" (sic). De son côté, Christian Peronne va publier un livre en faveur de la chloroquine le 17 juin prochain. 

Sans oublier les nombreuses interviews du Professeur Raoult, notamment sur LCI mardi 26 mai contre Pu-Pu. Et son excellent passage sur Sud Radio chez André Bercoff, mercredi 27 mai -Vous trouverez la vidéo de l'émission sur mon mur.

A ce jour, certes, l'issue de cette bataille est incertaine, car personne ne peut dire raisonnablement qui va gagner : même si je pense que l'intelligence et l'envie de se battre au péril de sa vie médiatique sont de notre côté...!

Quoiqu'il en soit, la bataille de la chloroquine est la continuation en 2020 de la bataille entre la France d'en haut et la France d'en bas, qu'on se le dise !

 

2°)-Didier Raoult : Winston Churchill : "Now, this is not the end. It is not ever the beginning of the end. But it's, perhaps, the end of the beginning"...of the war for Chloroquine

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.