ÇA DEPASSE SERIEUSEMENT LES BORGNES !

"Grenades de désencerclement, LBD, Cocktails Molotov, pavés, boules de pétanque : ca dépasse sérieusement les borgnes"(sic). Ce n'est pas moi qui le dit, mais le dernier Canard Enchaîné paru hier. Certes, le contenu de l'article rédigé par Éric Emptaz, comme tous les faux articles critiques, avec un titre étincelant et un contenu vide, est inoffensif, anodin, tiédasse. Pas du tout à la hauteur de ce titre dévastateur. (J'ai compris qu'Emptaz était une créature du sytème, le jour où je l'ai vu dans GALA, en tenue de smokings, "sortant" avec les milliardaires branchouilles).

Sauf un truc intéressant à la fin, où l'auteur écrit : "l'accumulation inquiétante des cas de mutilations graves dues à l'usage policier de ces armes dites "de force intermédiaire" fait remonter la pression. Les gilets radicaux, tendance Éric Drouet, s'échauffent de plus en plus le discours et le bonnet en appelant "à un soulèvement sans précédent par tous les moyens utiles et necessaires" ou à "l'état d'urgence du peuple"(sic).

Sauf qu'il ne s'agit pas seulement d'une rhétorique creuse, échevelée, hors sol, comme feint de le croire Éric Emptaz. Car le Huffington, montre comment la grave blessure à l'oeil reçue par Jérôme Rodrigues samedi A RESSOUDE CONCRETEMENT LES GILETS JAUNES. Oubliées les bisbilles entre Priscilla Lusoovski et Éric Drouet, tous les Gilets jaunes partent UNIS, SOUDES, pour l'acte XII samedi prochain, grande marche en hommage à tous les gilets jaunes tués, blessés (1 600), éborgnés au flasball(18), depuis le début du mouvement le 17 novembre.

Autre action unitaire : l'appel à la grève générale, à compter du 5 février prochain, avec les militants syndicaux de base. Comme on peut le constater sur Facebook en ce moment, ce mot d'ordre est très suivi, très populaire.

Donc, Le Canard, BFM, LCI peuvent s'égosiller à nous vendre les éléments de com' pondus par l'Elysée, comme quoi "Les gilets Jaunes sont en train de se morceler, dixit Macron"(sic), voir page 2 du Canard, il n'en est rien : c'est même tout le contraire...! On peut s'attendre à un rebond de mobilisation samedi, de la part des GJ, suite à l'émotion générale, légitime suscitée par l'oeil gravement esquinté de Jérôme Rodrigues.

"Nous sommes des êtres jetables" écrivait Aimé Césaire. Et le marxiste Lucien Sève de pointer directement LA MALTRAITANCE STRUCTURELLE DE L'HUMAIN PAR LE CAPITALISME"(sic) (cf "La fonte des glaces et la lutte des classes", dans le numéro spécial du Monde Diplomatique n° 137, octobre 2014 : "Penser est un sport de combat". On ajoutera : la maltraitance structurelle par le bras politique armé du capitalisme". Gunther Anders pointait déjà "l'obsolescence de l'homme"(sic), écrivant : "L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement"(sic). De la même façon, les gilets jaunes sont traités comme des veaux, dont il faut décaniller à tout prix la lucidité.

 Dominique écrit : "les Peuples ne sont plus considérés que comme un magma informe. C'est aussi contre cela que se constituent les Gilets jaunes"(sic), Oui, en rupture avec la déshumanisation constatée au cours de ces dernières 40 années, les Gilets jaunes réinventent une nouveau cri, un véritable Humanisme, une dignité d'être de chacun, surtout pour les sans nom les sans grade que nous sommes, qu'on se le dise...!

PS : info BFM : un CRS reconnaît avoir tiré avec un LDB, au moment où Jérôme Rodrigues était blessé.

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.