FRANCOIS HOLLANDE OU LE RETOUR DE L’HUMILITE EN POLITIQUE ?

François HOLLANDE est désormais le Président de tous les Français depuis quelques heures. Et c’est sous une pluie torrentielle qu’il  a remonté lesChamps Elysées après avoir été installé comme 7ème Président de la cinquième République Française et 24 ème Président de l’histoire de France. Une heure avant, vers 10 h 30 du matin il a raccompagné  l’ex-Chef de l’Etat Nicolas Sarkozy, qui s’est engouffré dans sa voiture aux bras de son épouse.  S’en est suivi le rite républicain de la Légion d’Honneur,  la cérémonie de proclamation officielle dans le Conseil Institutionnel, l’installation officielle et la revue des troupes militaires.

FRANCOIS HOLLANDE OU LE RETOUR DE L’HUMILITE EN POLITIQUE

Cet homme sur lequel repose désormais les espoirs de millions de Français mais aussi près de 150 millions d’Africains de la zone monétaire dite du franc CFA, sera-t-il un homme providentiel pour tous ? L’avenir le dira.

Pour ma part, je l’ai un peu suivi ces derniers jours, notamment au cocktail de presse pendant lequel il a dit « adieu » aux médias l’ayant suivi pendant sa campagne. Une chose frappe dans tous les cas : la simplicité du personnage et son authenticité qui ne masque pas ces qualités d’homme d’état que la majorité de gens, ont sous-estimé, à leurs dépends.

On ne peut pas tout aimer d’une personnalité mais François Hollande semble apprécier les gens et le contact humain. Son passé a vraisemblablement forgé un homme d’un grand humanisme qui apparaitra à mon sens comme un « Pompidou » de gauche. Telle est ma certitude car j’ai aussi vécu 10 ans durant non loin de Tulle la ville dont il a été le maire en Corrèze.

Bien évidement, la situation du monde est tragique par les temps qui courent et la politique n’est pas un jeu d’enfants. Toutefois, saluons l’avènement en France d’une « Présidence non arrogante, pleine d’esprit et sans fioritures ». C’est le retour des symboles, de la grandeur d’âme à mon humble avis et tout ceci, dans un détachement intéressant, qui ne signifie ni mollesse, ni nullité comme les arrogants politiques l’ont cru.

SEULE L’ACTION LIBERE, EN EFFET !

La Réalpolitik va s’imposer comme souvent mais il nous appartient tous de participer à l’émergence d’une Nouvelle Civilisation qui commence à naître.  Le temps pour l’Afrique de susciter le respect est peut-être arrivé.

Dieu n’est pas descendu sur terre avec l’arrivée de François Hollande mais nous venons de loin et le pire est derrière nous. Pourquoi ne pas s’en féliciter ? Le Président Hollande semble déjà nous dire comme le fondateur de la 5ème République en France : Je vous ai compris ! Il ne reste plus qu’à souhaiter que les malentendus entre le Général qui a fait cette cinquième République  et les Français d’Algérie à la fin des années 50 ne se répètent pas entre son 7ème Président et ses affidés.  Je ne crois pas que ce sera forcément le cas : J’ai eu bien modestement l’occasion de dire deux choses à François Hollande ces dernières heures à deux occasions : 1° La France, l’Europe et l’Afrique sont unis pour le meilleur et pour le pire ; ensuite, à la question de savoir si « lui » François Hollande irait au Sommet de la Francophonie prévue très prochainement en République Démocratique du Congo ? J’ai cru comprendre qu’il n’irait pas ! Toute la question est : pourquoi ? N’allons pas vite en besogne et nous nous emballons trop rapidement.

Oui, il n’y a pas d’homme d’état parfait et la France n’a pas élu un saint. Mais on rêverait pour le continent africain cette manière d’être Président qu’affiche François Hollande : la simplicité malgré le pouvoir. Et quel pouvoir !? Nous qui l’avons vu de près ces derniers jours, avons été impressionnés par son sens de la proximité. Voilà un Président qui ne se prend pas pour un « dieu vivant » alors qu’il dirige la cinquième puissance du monde, voilà un homme à qui on peut parler sans complexe, dont on peut toucher la voiture sans crainte de se retrouver en prison. Au vu de ce constat, il est donc clair que notre continent a encore du chemin à faire sur la voie de la gouvernance moderne.

Alors qu’un Président normal vient de rentrer à l’l’Elysée sans se présenter comme « l’Antéchrist » qui dirige le monde avec injustice, il est compréhensible que certains Africains se posent cette question qui va de soi : Quand est-ce que l’Afrique deviendra un endroit sur terre ou l’on mène une vie normale sur une terre enfin normalisée ?  C’est à chacun de nous de le dire mais un peu d’humilité ne fait pas de mal à la politique. Gageons que la « Présidence Hollande », si elle n’est pas un aboutissement est peut-être un tournant dans le management politique. C’est déjà ça !

Je vois déjà de nombreux « Présidents » africains se « hollandiser » à l’avenir et épouser l’air du temps. Pourquoi pas ? Mais ce qui va être décisif c’est la sincérité des uns et la cohérence morale des autres. Un nouveaugouvernement français va diriger le pays et donner une impulsion nouvelle. Cela ne nous éloignera jamais de nos propres responsabilités en tant qu’acteurs africains. Je déconseille vivement aux acteurs politiques africains de chercher à faire survivre un modèle que le nouveau Président  a déjà décidé de faire évoluer de façon décisive. Le temps de la petitesse politique est révolu. L’homme africain aura de nouveau rendez-vous avec l’histoire universelle bientôt et François Hollande, malgré ses défauts sera peut-être un homme. Laissons-lui un peu de temps avant de le juger !  N’ayons pas peur et agissons avec efficacité car seule l’action libère !

En ce qui me concerne, je prendrai en considération toute la nouvelle ère qui commence sans me renier. Je continuerai à défendre l’Afrique et le Gabon en proposant avec plus de détermination dans la responsabilité un autre futur possible pour la zone France – Europe – Afrique. A bientôt à Libreville.

Bruno Ben MOUBAMBA

De l’Union du Peuple Gabonais

Membre du Mouvement des Africain-Français

bruno@moubamba.com

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.