Si Wauquiez n’est pas plus à droite que Macron, l’inverse est moins sûr…

D'après l'enquête de l'IFOP dont le FIGARO fait étalage, la gauche est définitivement morte, les Insoumis ne sont pas crédibles, le champ sémantique de la droite correspondrait en tout point à ce que veulent entendre les Français...un contexte porteur et une chance pour Macron qui risque de doubler Wauquiez sur sa droite.

D’après le FIGARO, « Sur une échelle gauche-droite, Emmanuel Macron et Laurent Wauquiez sont placés à égalité » . C’est maintenant confirmé.

Le quotidien parisien fait échos à une enquête nationale réalisée par l’IFOP pour la Fondation Jean-Jaurès.

Le « champ sémantique » de la droite correspondrait en tout point à ce que les Français veulent entendre « l'initiative (94 % de «j'aime»), le mérite (92 %), la responsabilité (92 %), l'effort et le travail ».

Il faut savoir lire entre les lignes : les chômeurs, les smicards, les étudiants bénéficiaires de l’APL et un bon nombre de retraités ne prennent jamais d’initiative, ne méritent rien d’autre que ce qu’ils ont, sont responsables de leur triste sort et ne connaissent pas l’effort. Concernant le travail c’est beaucoup plus délicat, que peuvent en dire les chômeurs, les salariés en CDD, les retraités et les étudiants ?

Rien.

Ils ne connaissent pas, ils ne connaissent plus.

C'est logique.

Donc, pour une grande majorité de sondés, Wauquiez n’est pas plus à droite que Macron.

Mais la vraie question, la seule question qui vaille est de savoir si Macron ne serait pas plus à droite que Wauquiez.

On comprend bien la gêne et l’embarras du FIGARO, il faut se mettre à la place de son rédacteur en chef, Alexis Brézet, déjà en deuil de Marcel Dassault : reconnaître que le président élu en 2017 est plus à droite que Wauquiez condamnerait toute la droite au chômage.

Après le MEDEF en situation de chômage technique…

Quand on analyse de près l’enquête en question on prend vite conscience que la gauche est définitivement morte ; qu’il n’y a rien à attendre des Insoumis ; que l’alternative politique se jouera entre la droite et la droite, c'est-à-dire entre Macron et Wauquiez ; ou pire, entre Macron et Macron.

Le spectre des Le Pen deviendrait de plus en plus flou, de plus en plus lointain. Mais avec la Maréchal…l’épouvantail pourrait encore servir, sait-on jamais.

Les douze premiers mois de présidence Macron prouvent que la droite est au pouvoir, c’est parfaitement cohérent avec l’enquête.

Étant donné que la gauche agonise, que Mélenchon est « méchant », que l’extrême droite a vocation à rejoindre la droite extrême, Macron va encore durcir sa gestion libérale. C’est ça, l’électoralisme.

Je vais bientôt me poser une question, une question qui me terrorise depuis déjà plusieurs décennies : et si une majorité de Français était devenue irrémédiablement conne ?

Ça s'est déjà vu.

Cela expliquerait bien des choses…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.