Emmanuel Macron arrive à mi-mandale

Le 14 novembre prochain, Emmanuel Macron aura consommé 50 % du temps que lui ont accordé une poignée d’intellectuels français contrariés.

Le 14 novembre prochain, Emmanuel Macron aura consommé 50 % du temps que lui ont accordé une poignée d’intellectuels français contrariés.

Avec un bilan à faire pâlir d’envie Wall Street, Emmanuel Macron est assuré de retrouver un job en or chez Goldman Sachs.

Son bureau - au 44e, le dernier étage de la tour où se trouve toute la Direction Générale de la banque d’affaires - est déjà prêt au 200 West Street, dans le Financial District de Manhattan, à New York, siège de The Firm.

Oui, mais…

David Solomon, le PDG de The Firm, est inquiet, il se dit même préoccupé par la perspective d’une réélection de son futur « partner » face à Marine Le Pen en mai 2022.

Emmanuel Macron arrive à mi-mandale dans une petite dizaine de jours, le 14 novembre.

Ceux qui, comme moi, n’aiment pas les choses à moitié faites savent ce qui leur reste à faire…

Allons au bout de nos convictions, mes ami(e)s optons d’ores et déjà pour une vraie mandale.

On pourrait commencer à se faire la main le 5 décembre prochain, jour de grève générale.

Non ?

J’ai envoyé un petit mail à David Solomon pour calmer ses inquiétudes en l’assurant de tous nos efforts pour que son golden baby le rejoigne « aussi vite que possible, on s’en occupe, Dave. Kiss. Bruno »

Commencer sa carrière chez Rothschild & C pour la terminer chez Goldman Sachs après un bref intermède à la tête de l’État français, avouons que ça a une de ses gueules !

En plus, c’est très cohérent.

Faut pas la louper la mandale !

Entrainez-vous, ce n’est quand même pas compliqué.

 

Échauffement, assouplissements, endurance, vitesse, précision, en cours collectifs uniquement, aucun frais d'inscription : exercices ludiques avec collations le 5 décembre 2019, partout en France.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.