Elle divorce, elle devient la 22e fortune mondiale !

L'accord entre Jeff Bezos, PDG et fondateur d’Amazon, et son ex-femme, Mackenzie Bezos, devrait inciter Emmanuel Macron à assouplir ses ambitions réformistes, notamment sur le plan social. Il suffirait de pas grand-chose, d'un petit rien pour que tout change en France...

Jeff Bezos, PDG et fondateur d’Amazon, et son ex-femme, Mackenzie Bezos, viennent de trouver un accord qui scelle leur divorce : elle empochera 20 millions d’actions d’Amazon valorisées 38 milliards d’euros, 4 % de la compagnie.

Hier elle n’était que la femme de l’homme le plus riche du monde, aujourd’hui elle devient la 22e fortune mondiale, elle passe devant François Pinault qui, du coup, fait figure de bon à rien, de toute façon il a une tête de looser, le François, c’est bien fait pour lui !

Elle n’était que la femme de l’homme le plus riche du monde, ce n’est pas tout à fait vrai, Mackenzie est romancière, elle détient des parts dans le Washington Post qu’elle cède généreusement et en intégralité à son ex ainsi que toutes ses participations dans la société d’exploration spatiale Blue Origin ; concernant ses droits de vote sur Amazon, Jeff n’a rien à craindre, à elle le pognon, à lui les droits de vote.

Avec un total de 16 %, Jeff est à l’abri du besoin, à l’abri de prédateurs éventuels.

Ouf ! l’essentiel est préservé.

Sachant que Mackenzie est âgée de quarante-neuf ans, elle peut dépenser tranquillement 1 milliard d’euros par an jusqu’à son 87e anniversaire, soit 2.739.726,0274 euros par jour. Ou plus si on ajoute sa fortune personnelle.

La France fait pâle figure, la succession Johnny Halliday qui passionne les foules représente moins de deux mois de jouissance de ce que l’ex-madame Bezos va toucher, deux petits mois, même pas un malheureux trimestre !

Franchement, on a l’air de cons.

D’autant plus que Johnny était et reste le chanteur le mieux payé de l’hexagone sur les 30 dernières années…

Les droits SACEM de Mireille Mathieu ajoutés à ceux de Michel Sardou et d’Enrico Macias doivent représenter une semaine, voire deux misérables semaines de gains pour Mackenzie qui, manifestement, n'a jamais entendu parler de ces chanteurs français de la fin du siècle dernier…

Bon, d’accord, si on ajoute Claude François à Johnny, on peut dépasser le trimestre, c’est vrai, mais c’est une piètre consolation quand même.

Le libéralisme a du bon, on le voit bien, mais la France souffre d’un immense retard que seul le réformiste Emmanuel Macron devrait pouvoir combler.

Pour cela il suffirait qu’Emmanuel divorce de Brigitte et refasse sa vie avec Mackenzie, ce n’est pas très compliqué, en tout cas c’est jouable, il n'est pas mal, physiquement parlant, le « french president », non ?

Et si Emmanuel faisait discrètement son coming out en envoyant à Jeff des photos de lui en maillot de bain, torse nu, dans sa magnifique piscine hors sol du Fort de Brégançon ?

On pourrait prendre sa retraite à 31 ans, le SMIC passerait à 5000 € mensuel avec voiture de fonction, le taux d’indemnisation des chômeurs ne pourrait pas descendre en dessous de la barre symbolique des 4999 € mensuels.

Je ne suis plus très loin de voter Macron, moi, je vous le dis !

Quand on pense que tout cela ne tient qu’à l'élastique du slip de bain de Manu…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.