Les dix commandements du parfait connard macronien

Une recette infaillible pour tous ceux et toutes celles qui ambitionnent de devenir rapidement macronien...

 

. Tu squatteras la seule place libre « handicapé » le dimanche après-midi pour aller voter.

. Tu t’abonneras à Forbes et à Fortune que tu laisseras négligemment trainer sur la plage arrière de ton Audi.

. Tu épingleras un pin's bleu blanc rouge sur le rebord gauche de ta veste en velours côtelé sur lequel on pourra lire « Les chasseurs sont les premiers écologistes de France ».

. Tu banniras de ton vocabulaire les mots altruisme, clémence, compassion et modestie.

. Tu couperas la main de tous ceux qui t’ont aidé quand tu étais un petit merdeux inconnu. Et même après.

. Tu feras partie de la chorale du Medef, ils te reconnaîtront comme étant leur nouveau Messie, ils te prendront pour une lanterne.

. Tu aideras les femmes nées après le 13 avril 1953 à traverser la rue, surtout si elles cherchent un emploi. Ou un mari.

. Tu te livreras à des autocritiques systématiques et néanmoins virulentes de tous ceux qui ne pensent pas exactement comme toi.

. Tu feras tienne cette maxime « Suffisance fait richesse, convoitise fait pauvresse », en donnant l’exemple s’il le faut, chacun s’y retrouvera.

. Tu excluras de ton champ chromatique la couleur jaune en expliquant que c’est la couleur des cocus, ainsi non seulement tu prouveras que tu n’as pas peur des évidences, mais en plus, tu feras preuve d’une parfaite maîtrise de l’art de la démonstration.

. Tu t’affranchiras de toutes espèces de contraintes intellectuelles, en ajoutant, pour l’exemple, un onzième commandement aux dix premiers.

Si, par malheur, le résultat n'est pas à la hauteur de vos espérances, nous recommandons de brancher votre téléviseur sur BFMTV, sur LCI ou sur CNEWS.

En cas d'échec persistant, abonnez-vous à la « lettre du LR » et à l'édito de François-Xavier Bellamy, c'est moins violent, mais c'est un bon début.

 

Librement inspiré de « Comment devenir un connard, guide à l'usage de tous les abrutis », édition augmentée, de l'excellent Professeur Franck Zerbid qui me pardonnera s'il n'est pas trop con...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.