La fessée interdite en France, Bernard Tapie en profite !

Tapie, Stavisky, Bernard Madoff, Sarkozy, Lagarde, Yvette Horner : trouver l'intrus.

La France, un pays où il fait bon vivre.

Bernard Tapie et tous ceux qui ont trempé dans l’affaire dite de l’arbitrage du Crédit Lyonnais ont tous été relaxés.

Le tribunal correctionnel a jugé que l’accusation n’avait pas apporté les preuves ni de l’escroquerie ni d’un détournement de fonds publics.

Les 403 millions d’euros dont il était question ne proviennent donc pas de fonds publics, c’est monsieur le juge qui le dit, croyons-le sur parole. Ce sont bien nos impôts, mais cela n’a rien à voir avec la notion fumeuse de « fonds publics », rien, absolument rien !

Il n’y a pas eu de détournement de fonds publics, un point c’est tout ! combien de fois faut-il vous le répéter ? À partir de là comment voulez-vous qu’il y ait eu escroquerie ?

Tout cela est d’une logique implacable.

Dans la même affaire, Christine Lagarde s’est rendue coupable de négligence, elle n’a pas été condamnée, elle non plus, c’est pour cette raison que monsieur Macron l’a chaudement recommandé pour prendre la direction générale de la Banque Centrale Européenne.

On aurait tort d’établir un lien entre la « négligence » dont s’est rendue coupable madame la directrice générale de la BCE et la culpabilité de l’honorable monsieur Tapie ; tort de penser qu’elle aurait involontairement contribué à des malversations.

Négligence de quoi ? Dans quelle affaire ? Il n’y a pas l’ombre d’une malversation, encore moins d'escroquerie…alors ?

Ah ! si seulement les juges qui n’ont pas condamné madame Lagarde avaient attendu les conclusions du procès Tapie, elle aurait été lavée de tout soupçon de négligence ! Un raté, osons le dire. Pauvre madame Lagarde.

Quand le saucisson de la justice est découpé en rondelles, cela facilite la digestion et c’est beaucoup moins douloureux !

J’ai une pensée émue pour mon quotidien préféré, Médiapart, pour Laurent Mauduit, pour Michel Deléan, pour tous ces excellents journalistes qui ont planché, sans succès pour l’instant, sur le dossier Tapie avec près de 135 articles consacrés à l’affaire comme indiqué à la Une aujourd’hui.

Mesdames, Messieurs, il va falloir vous y remettre !

Moi qui classe la plupart des articles de Laurent M dans mes favoris, j’ai l’air de quoi, maintenant ? Nathalie, ma femme, va finir par me balancer des cacahouètes.

Laurent, au secours !!

J’en connais un qui doit se tordre en deux de rire, (déjà qu'il n'est pas grand...)  celui qui a fait en sorte que cet arbitrage soit rendu possible, celui qui l’a imaginé, pensé et organisé dans les moindres détails tout au long des 50 rendez-vous qu'il a eu avec le chanteur-acteur-comique-homme d'affaires-ministre, le donneur d’ordre, monsieur Nicolas ; celui sans lequel Tapie serait resté ce qu’il est, un Stavisky des temps modernes, un Victor Lustig des riches, l’homme qui a vendu deux fois la Tour Eiffel avant d’escroquer Al Capone en personne !

Pas un Bernard Madoff à la française, non, là-bas, aux USA, un type comme lui en prend pour 150 ans...

Le Parquet devrait faire appel de cette décision, j'attends de voir combien de temps il va prendre pour faire appel...s'il fait appel...simple curiosité..

La délinquance en col blanc a encore de beaux jours devant elle.

La France, un pays où il fait bon vivre.

PS : à tous les petits délinquants, à tous les petits dealers de banlieue, à tous les voleurs de poules, à tous ceux qui osent défier l’ordre libéral et néanmoins républicain le samedi, à toutes celles qui osent tendre la main aux migrants, zaviez qu’à faire de la politique, bande de minables !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.