Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy, comme cul et chemise

Comme le rapporte une source qui souhaite conserver l’anonymat « leur relation est basée sur le respect ». Un respect mutuel, faut-il le préciser ? Les motifs de respect ne manquent pas, en effet...

« Comme cul et chemise » est une locution relativement récente qui décrit la complicité entre deux personnes très liées.

Au XVIIe on disait plutôt « Ce sont deux culs dans une chemise » ou « ce n'est qu'un cul et une chemise », ces deux versions correspondent mieux, nous semble-t-il, aux relations intimes qui unissent l’ancien président au nouveau, mais cela interroge : dans un cas il n’y a aucun doute, les « deux culs » sont dans la même chemise, c’est simple ; dans l’autre la répartition des rôles entre celui qui est un « cul » et celui dont la chemise le colle de près est plus délicate.

Pour des raisons personnelles que je ne souhaite pas expliquer, j’opte pour « Ce sont deux culs dans une chemise », au moins les choses sont claires, les rôles sont équitablement répartis, pas de jaloux.

C’est vrai que…

Le 12 janvier, Nicolas Sarkozy s’est vu confier une mission de la plus haute importance par son jeune successeur : le représenter, et représenter la France, pour présenter ses condoléances à la famille royale d'Oman après le décès du sultan Qabous, cela s’est passé à Mascate, capitale du sultanat d’Oman, une monarchie absolue, un État islamique du Moyen-Orient que connait bien l’Ex.

À l’occasion de ce déplacement protocolaire Nicolas Sarkozy a rencontré de nombreux responsables politiques dont l’Émir du Qatar avec lequel il a pu échanger de badins propos sur le PSG et sur la prochaine coupe du monde de football qui se déroulera chez lui ; le fait que plusieurs instances sportives et juridiques internationales enquêtent sur les conditions d’attribution de la coupe du monde de foot au Qatar n’inquiète visiblement pas monsieur Sarkozy dont l’implication dans ce processus d’attribution a été déterminante.

L’ex-président avait été l’émissaire de la France pour l’intronisation de l’empereur Nahurito courant octobre au Japon, il en avait d’ailleurs profité pour rendre une petite visite de courtoisie à Carlos Ghosn retenu par cette abominable justice nippone.

Fin 2018, Nicolas Sarkozy avait déjà représenté la France lors de la cérémonie d’investiture de la présidente géorgienne à la demande d’Emmanuel Macron.

Parfois ces deux complices s’affichent ensemble comme ce fut le cas le 31 mars dernier en Haute-Savoie à l’occasion du 75e anniversaire des combats du plateau des Glières.

Nicolas Sarkozy ne tarit pas d’éloges à propos de son successeur, il voit en l’actuel président son fils spirituel « Ce type est incroyable ! Il fait un sans-faute. S’il ne commet pas les erreurs que j’ai faites, il va aller très loin, on ne pourra pas l’arrêter ».

À la lecture de ces propos élogieux, on comprend mieux pourquoi l’ex est à ce point subjugué par son jeune successeur, « ...on ne pourra pas l’arrêter », il aurait pu ajouter « lui »

Comme le rapporte une source qui souhaite conserver l’anonymat « leur relation est basée sur le respect ». Un respect mutuel, faut-il le préciser ? Les motifs de respect ne manquent pas, en effet.

Roger Karoutchi va plus loin en affirmant que c’est grâce à leurs épouses que le climat est aussi bon « Les deux couples s’entendent très bien, désormais, cela dépasse la politique… »

Que veut-il dire exactement ?

Libertinage rimerait avec libéralisme ?

Ultralibéralisme avec échangisme ?

Nous ne sommes plus très loin d’une partouze républicaine néolibérale, j’en ai bien peur…il parait même qu’ils se voient en secret…

On le voit, jamais l’expression « s’entendre comme cul et chemise » n’a eu autant de sens ! Tous les sens…

En allemand cette locution est plus…moins…Wie pech und schwefel, comme goudron et souffre.

En Espagnol, c’est plus trivial encore, Ser culo y mierda qu’il est inutile de traduire, je crois.

Fin janvier, François Fillon sera invité aux 20 heures de France2, interviewé par la meilleure journaliste d’investigation au monde, Anne-Sophie Lapix, pour présenter ses arguments de défense à la veille de son procès.

La macronie lave plus blanc que blanc.

Un grand merci à tous ceux qui ont voté pour lui, vous aussi vous allez vous faire rincer. Essorer. Sécher.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.