Pour 2021, soyez ambitieux, adoptez la « connerie attitude »

Après cette merveilleuse année 2020, nous allons être confrontés à la très prometteuse année 2021 en attendant 2022, avec son cortège d'élections générales, dans un contexte de crise sociale et économique. Comment faire face dignement ? Comment survivre ?

L’année 2020 aura été marquée par une crise sanitaire qui a pris au dépourvu une classe dirigeante dont la principale caractéristique est de s’autocongratuler publiquement à chaque fois qu’elle se plante lamentablement.

Plus les échecs s’accumulent, plus ils bombent le torse. Plus ils prennent du retard – masques, tests, traçage, isolement et maintenant vaccins – et plus ils ont le sentiment d’être utiles. Ne parlons pas d’efficacité, un gros mot, une incongruité.

Ils collectionnent les humiliations comme des appertophilistes – qui collectionnent des ouvre-boites – compulsifs.

La crise sanitaire va, petit à petit, laisser sa place à une crise économique et sociale profonde, durable et violente qui a déjà commencé, mais dont on ne mesurera vraiment l’ampleur qu’à partir de 2021, mais surtout en 2022, années électorales !

L’équipe en place va donc mettre en œuvre toute son ingéniosité, sa rhétorique, ses moyens (colossaux) et son cynisme pour transformer ses échecs patents en réussites programmatiques, le spectacle promet d’être à la hauteur du désastre, c'est-à-dire grandiose ; la presse mainstream peaufine déjà les argumentaires pro domo qu’Emmanuel Macron et son shadow cabinet sont en train de leur préparer.

C’est dans ce contexte qu’il va falloir survivre, se faire une place, même petite ; ne pas se laisser absorber, digérer puis lyophiliser par un de ces plans de licenciements que prépare le CAC 40 qui sera copier, non, singer par les Grandes Entreprises – GE – par les Entreprises de Taille Intermédiaire – ETI – et par les plus grosses PME ; les Très petites Entreprises – TPE – et les microentreprises sont déjà sévèrement affaiblies, elles sont « non essentielles », les imbéciles.

Comment faire pour ne pas disparaître ?

Adopter la connerie attitude, bien sûr : être encore plus con que son voisin, que son chef, que son patron, et que son meilleur ami si vous en avez encore un. Il faut éliminer vos concurrents, à la ville, aux champs, dans le métro, en famille, sur la route, partout où cela est possible. C’est vous ou lui. Ou elle. Ou eux. Avec les femmes, étant donné l’avance que nous avons sur elles, nous les hommes, cela ne devrait pas être trop difficile. Ah, les connes ! Elles ont failli nous avoir, ces garces !

Pas de pitié pour l’autre. D’ailleurs, la pitié, ce n’est pas un « beau » sentiment, la mansuétude c’est bon pour les curés. Même s’ils sont pédophiles, c’est dire…pas de scrupules à avoir, donc.

C’est simple à dire, c’est plus compliqué à réaliser quand on est empathique, généreux, solidaire, écologiste, progressiste au sens social du mot.

C’est d’une révolution copernicienne dont il est question ici, il faut vous mettre dans la peau du parfait connard libéral « même à mon tout petit niveau » ; ne pas hésiter à jouer les Macron à la moindre occasion, il suffit d’écouter Apathie, Pujadas et Pascal Praud pour vous faire une (bonne) idée du chemin qui vous reste à parcourir.

« Faire son Macron », antonomase ambitieuse, consiste à faire table rase du passé et des bons sentiments ; abandonner la loyauté, la fidélité, la franchise, l’honnêteté et la naïveté.

L’espoir c’était hier.

Pour vous aider à réussir cette merveilleuse et très prometteuse année 2021, La Connerie Envahissante vous propose un modus operandi simple, évident, efficace, oui, efficace, qui vous permettra de vous faire une place de choix dans l’univers impitoyable de la connerie où la concurrence est rude, très rude.

Les 10 commandements de la « Connerie Attitude » :

  1. Tu doubleras tout le monde dans la longue queue (file d'attente, NDLR) du magasin qui doit te donner ton panier nourriture hebdomadaire en échange de ton ticket délivré par la préfecture de police, signé de Didier Lallement en personne. Même chose au cinéma et à la pharmacie.
  2. Tu te précipiteras sur la seule place assise libre dans le train bondé, dans le métro et dans le bus, tu n’hésiteras pas à bousculer cette petite vieille arrogante qui te précède.
  3. Tu squatteras les places réservées aux handicapés, GIC et GIG sur le parking de la piscine municipale.
  4. À l’hôpital tu refuseras de te faire soigner par des gens de couleur, noirs, gris ou marrons.
  5. Tu seras égoïste, égocentrique en toutes circonstances.
  6. Tu n’hésiteras plus à utiliser les armes républicaines que le bon sens te propose, la calomnie, la dénonciation, la délation. Anonymement, bien sûr.
  7. Tu niqueras ton prochain avec enthousiasme.
  8. Tu prendras ta carte LaREM ; en allant la chercher tu auras dans ta main droite, je dis bien droite, le livre que Macron a pondu « Révolution » dont le sous-titre est « Réconcilier la France ».
  9. Tu expliqueras à ta progéniture que malgré un BAC + 5 il faut se préparer au chômage de masse de longue durée, sans indemnités.
  10. En complément du 9e commandement, tu offriras un coffret garni aux enfants de tes amis qui devra obligatoirement contenir : une cartouche de Marlboro, une bouteille de vodka, une fiole d’éther, un petit sachet de cocaïne, une boite d'ecstasy, un magnum de coca-cola, du valium, un Big-Mac, une console de jeux vidéo recyclée et un CD de Louane. En option pour les enfants de vos très très bons amis, un abonnement à Canal +.

La connerie attitude est une philosophie de vie, un état d’esprit, elle se transmet de génération en génération, mais attention ! Elle réclame sincérité, engagement, détermination et assiduité.

Elle nécessite une pratique quotidienne intense, en famille, entre amis, au bureau, dans la rue, en plein air.

Devenez de parfaits abrutis, soyez imaginatifs !

Bonne année 2021 !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.