Pourquoi Nicolas Sarkozy a-t-il aidé le Qatar à obtenir le mondial de foot ?

D’après ses supportrices niçoises peroxydées nées avant 1951 et après 1929, la question de savoir pourquoi Nicolas Sarkozy a chaudement supporté la candidature du Qatar pour obtenir le mondial de foot de 2022 n’est pas recevable, elle serait même incongrue, voire révoltante, car, disent-elles, leur champion bénéficie de la présomption d’innocence.

D’après ses supportrices niçoises peroxydées nées avant 1951 et après 1929, la question de savoir pourquoi Nicolas Sarkozy a chaudement supporté la candidature du Qatar pour obtenir le mondial de foot de 2022 n’est pas recevable, elle serait même incongrue, voire révoltante, car, disent-elles, leur champion bénéficie de la présomption d’innocence.

Effectivement, Nicolas Sarkozy est l’homme politique français le plus et le mieux protégé par la présomption d’innocence, un nuage épais, particulièrement dense, constitué de minuscules particules extrêmement fines de présomption d’innocence accompagne chacun de ses faits et gestes depuis la fin des années 70 - c'est-à-dire depuis le début de son activisme politique - un nuage bas, très bas, d’où la lumière ne sort jamais.

Dans un nuage aussi dense on a peine à distinguer la silhouette de Sarkozy, même par beau temps, c’est dire…

Tel un objet céleste dont l’intensité du champ gravitationnel empêche toute forme de matière (juridique) ou de rayonnement (vérité) de s’en échapper, l’ancien président peut tout faire, tout se permettre.

Nicolas Sarkozy est un trou noir qui aime le foot, le Qatar est son ami ; surtout depuis la mort tragique de Mouammar Kadhafi en 2011 qui a échappé par miracle (?) à un procès. Ouf !

L’idée de faire courir une vingtaine de gars après un ballon rond sous un soleil de plomb dans un désert particulièrement aride par 50° (ou plus) pendant deux fois 45 minutes sur un mois est originale, personne n’y avait pensé ; personne n’aurait osé l’imaginer.

Personne sauf, bien sûr, Nicolas Sarkozy dont le flair pour repérer les bons coups n’est à nul autre pareil.

Un champion !

Ça tombe bien, le Qatar bénéficie d’un climat idéal pour ce genre d’exploit sportif inédit.

Ce n’est pas le seul argument de ce petit émirat du Moyen-Orient dont le PIB par habitant est de 125 000 $, 1er au niveau mondial, contre 44 000 $ pour la France, 29e au niveau mondial ; les USA ne sont que 13e avec 60 000 $ per capita...

On parle économie, il n’est pas question d’argent, encore moins de pot-de-vin, de prévarication... bien sûr que non !

On peut parier que cette expérience ne se reproduira plus. Plus jamais.

Et pour cause !

D’après le Guardian, 2700 ouvriers environ auraient trouvé la mort, entre 2012 et 2018, sur les chantiers des stades. L’agence népalaise responsable du bien-être des travailleurs immigrés précise qu’une majorité d’entre eux serait décédée de « mort naturelle ». Certificats de décès à l’appui…

La Confédération syndicale internationale (CSI) prévoit que 4 000 ouvriers risquaient de mourir d’ici au match d’ouverture, en 2022, chiffre cohérent avec ceux du Guardian.

Insolation, déshydratation, AVC, infarctus, insuffisance respiratoire…conséquences inévitables de l’hyperthermie dans un pays qui ne connait pas l’ombre.

Zinédine Zidane aurait empoché près de 15 millions de dollars pour soutenir le Qatar disent les mauvaises langues.

Et Nicolas Sarkozy alors ?

Rien !

Pas un dollar ! pas un riyal !

Elles ont raison, les mamies niçoises, insinuer que Nicolas Sarkozy pourrait être motivé par autre chose que la beauté du sport est inconcevable.

D’après nos sources, il aurait simplement obtenu une réduction de 20 % sur sa place VIP au Parc des Princes pour les matchs du PSG.

Plusieurs scientifiques et universitaires qataris avaient imaginé créer des nuages artificiels pour faire de l’ombre au cas où la compétition se déroulerait en juin et juillet comme le prévoyait le cahier des charges de la FIFA.

Cette ambitieuse proposition a été refusée, finalement, le Mondial de foot aura lieu en novembre et en décembre, il fait entre 25 et 30°  en hiver là-bas, c’est plus raisonnable, mais à l’époque Sarkozy ne le savait pas, la décision est récente...

C’est quand même idiot, elle était bien cette idée d’un nuage artificiel.

En France nous avons un climat idéal pour les hommes politiques, avec un bon gros nuage bourré de particules fines de présomption d’innocence, on aurait pu l’exporter, notre nuage, car c'est un peu notre nuage à nous aussi, après tout...

Il suffisait de demander à Nicolas Sarkozy de venir assister à tous les matchs avec son nuage.

Généreux et désintéressé comme il est, je suis persuadé qu’il l’aurait prêté gratuitement, son nuage.

Le seul problème est qu’il aurait été obligé de se déplacer avec, il ne peut pas s’en séparer, pas une seconde !

D’ailleurs Emmanuel Macron l’aurait encouragé à le faire, j’en suis certain ; elles l’aiment bien aussi, à Nice, le Macron.

Vive le mondial de foot 2022 !

Vive Nicolas Sarkozy !

Vive la présomption d’innocence !

 

P.-S. Parler de présomption d’innocence avant même que la justice ne soit saisie, donc en dehors de toute « affaire » identifiée, est à la fois anachronique et parfaitement malhonnête d’après François Fillon et Claude Guéant. En effet, il faut vraiment avoir l'esprit mal tourné pour imaginer un scénario aussi fou. Dont acte.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.