Fable des 2 commissaires

Deux commissaires plein d'allant Dans des styles très différents Ne respectaient pas bien le règlement.

Les 2 commissaires. © BA Les 2 commissaires. © BA
La fable des deux commissaires

Deux commissaires plein d'allant

Dans des styles très différents

Ne respectaient pas bien le règlement.

L'un sans scrupule ni sentiment,

Furieux, matraqua fort violemment,

sans justice quelques  manifestants

Assis devant lui bien sagement.

L'autre, gourmet,  tranquille se croyant,

dégusta bien trop innocemment,

son menu au fond d'un restaurant.

Leur chef, grand Parangon de vertu,

Devant les média cria, s'émut.

L'un fut médaillé, l'autre suspendu

car la république doit être vertu.

BA 4/02/21

''L’Âne vint à son tour, et dit : « J’ai souvenance

Qu’en un pré de moines passant,

La faim, l’occasion, l’herbe tendre, et je pense

Quelque diable aussi me poussant,

Je tondis de ce pré la largeur de ma langue.

Je n’en avais nul droit, puisqu’il faut parler net. »

À ces mots, on cria haro  sur le baudet.''

(Les Animaux malades de la peste )

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.