Vaccin ARN,

Dans un futur proche, grâce au nouveau vaccin nous allons pouvoir reprendre une vie normale et d'abord se retrouver autour d'un apéro.

Soyons un peu complotiste, pour le plaisir. Un vaccin qui provoque la mutation de nos cellules grâce à l'ARN messager, ça pourrait faire peur. On nous dit bien que ça ne risque rien mais on ne sait jamais (surtout avec de l'imagination).

Mais l'essentiel n'est-il pas de retrouver une vie normale et de pouvoir boire un coup avec les copains?

Nouveau vaccin © BA Nouveau vaccin © BA
Pour ma part, au vu de la difficulté de trouver un vaccin contre la grippe cette année, je pense que j'aurai largement le temps de voir les premiers vaccinés se transformer en petits bonhommes verts avant que ce soit mon tour. Alors là, choix cornéllien. Rester confiné et solitaire avec ma peau toute rose ou accepter une transformation qui me permettra de rejoindre les amis à l'apéro? 

Une situation imaginaire qui en fait n'est que le fruit d'une succession d'improvisations. D'abord le dessin improvisé d'un personnage en ne suivant que la facilité du tracé puis l'organisation d'une scène en y rajoutant quelques semblables sans idée préconçue sur le thème que ce dessin pourrait illustrer. C'est à ce moment là que l'écoute d'un reportage explicatif et qui se voulait rassurant sur la nature du nouveau vaccin m'a donné l'idée du dialogue et de la situation donc.  : Ce texte et ce rattachement au thème du complotisme ne venant qu'en dernier (ce qui explique le titre décalé) . D'autres dessins procèdent d'autres cheminements, l'idée précédent le dessin,  mais j'aime bien l'idée du graphisme ne retrouvant qu'après coup son thème d'illustration. BA 11/12/2020

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.