Eloge du savoir faire

Un texte qui parle d'une chose, un dessin d'une autre, l'art de semer la confusion.

On peut en tirer .. doses © BA On peut en tirer .. doses © BA

Eloge du savoir faire, titre trompeur, je ne parlerai pas de cette qualité que l'on n'acquiert, pas toujours d'ailleurs, que par l'expérience et la pratique. Qualité qui ne rentre pas dans un tableau exel ni une grille d'évaluation et que l'on ignore chez les sachants. Comment disserter sur ce qui est propre à l'individu, ses dons propres et sa sensibilité, ne se transpose pas par de simples consignes car difficile à mettre en équation ou en texte car trop complexe au niveau des sens et de la relation de l'homme à son environnement et son adaptation, inconsciente souvent, aux situations. Le coup de lime qui équilibre une pièce d'art, le coup d'oeil du ferronnier qui se passe de mesures, l'oeil de forestier''sentant'' l'arbre malade, la perception d'une ambiance de classe et de l'état de réceptivité par l'enseignant expérimenté, le geste assuré du peintre, et la main verte du jardinier; à sentir vivre les pierres par le contact d'une main le maçon qui assure son mur et le regard de celui-ci, habitué à l'écoute des autres,établit la confiance dans un groupe de parole. Qui n'a fondu un alliage au chalumeau ne peut deviner combien il est important de percevoir la pertinence du bon geste au bon moment. L'homme acquiert son savoir faire dans son rapport à la matière, à la nature, à son environnement par sa sensibilité et sa pratique répétée; Ce que la multiplication des capteurs et de l'électronique, ne remplace pas et ce qui disparaît quand le métier disparaît ou se délocalise.

Alors ce dessin voulait-il illustrer le coup de main du cafetier et celui du ''picador'' . Ben non, pas du tout, le titre et le texte ci-dessus sont totalement hors sujet.

Non je ne voulais que digresser et m'amuser à partir d'un article évoquant la problématique de l'utilisation de la totalité du liquide vaccinal afin d'augmenter les doses. Avec un certains savoir faire on aurait pu gagner quelques dizaines de milliers de vaccins. Mais pas si simple, évidemment. BA 16/02/21

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.