Le contrôle des finances des Députés et Sénateurs par un organe externe .

Contrôle des dépenses des élus.

Le contrôle des finances des Députés et Sénateurs par un organe externe .

 

Combien sommes nous d’ancien expert comptable ,de commissaires aux comptes de trésoriers d’associations ou d’ONG,de gens honnêtes qui pourraient faire des contrôles systématique de nos élus .Mais dans le prolongement c’est aussi le travail de terrain des collaborateurs qu’il faut contrôler par des audits.Combien de députés commentent leurs mandats par Tweeter ou Facebook,et qui peut nous dire comment le citoyen lambda sans internet peut être au courant de la politique menée par leurs élus sur leurs territoires?

Il y a une façon très simple de résoudre tout ça.

Premièrement: rendre transparente l'utilisation des frais par les parlementaires par une publication semestrielle .

Deuxièmement:accroître le contrôle de l'utilisation de ces frais, ce qui n'est pas le cas actuellement tous les six mois ,ce n’est pas un gros travail si cela est géré par département où je peux vous dire qu’un contrôle ne dure pas plus de 4 heures.

Troisièmement :rendre public l’ensemble du travail du bureau des députés. Aujourd’hui qui est capable de connaitre le travail de ces équipes et qui peut jurer que ses assistant ne sont pas déjà au travail pour les prochaines échéances municipales ..........Qui est capable de dire le temps passé sur des dossiers qui peut être n’existent pas ou sont en doublon avec d’autre instances politiques.

Quatrièmement :Il faut le faire de suite sans délai car si l’affaire de Rugy et d’autre ont levé le lièvre il est aussi trés important de voir la rentabilité des personnels engagés par ces élus par l’étude de leurs postes et la matière produite.

J’ai passé plus de dix ans dans le privé à faire de l’audit financier et de production ,puisque macron vient de la Finance ,qu’il gère le pays comme une Start-Up alors il faut aller au bout de la démarche.Pour l’heure je cherche la nouvelle politique ,et je ne la trouve pas;pour avoir était trés proche des campagnes Présidentielle et législative (Bérangère Couillard)nous sommes très loin du programme et des promesses,où sans une orientation nette ,un changement de société commençant par un changement de la tête de l’état les revendications syndicales ,des Gilets jaunes ou autres resteront présent pour un rééquilibrage de la justice sociale et fiscale.Comment refusé l’augmentation des bas salaires ou la revalorisation du travailleur pauvre avec des dérapages aussi monstrueux.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.