Comment glisser vers l’appareil politique français

quand les GJ ne parviennent même pas à convaincre les GJ eux-mêmes .Comment glisser vers l’appareil politique français ?

Les européennes ont été un Flop et les élections municipales approchent. Ne commettons pas la même erreur car s’il y a bien une élection qui est dévolue aux gilets jaunes c’est bien celle-là. L’investissement dans l’élection municipale qui se profile est une étape nécessaire et décisive.

Les conseillers municipaux élisent une grande partie des sénateurs, qui acceptent ou retoquent les lois du gouvernement.

Notre pouvoir sera limité, certes, mais il faut bien commencer quelque part et posons-nous les bonnes questions.

En l’absence d’un « parti GJ » qui pourrait tous nous fédérer, il faut s’intéresser aux candidats pour déterminer lesquels soutiennent nos revendications et nos valeurs, car il y en a !

Il ne faut pas confondre « politique » et « partisan ». Il n’est pas question de se laisser noyauter par quelque parti politique que ce soit, de toutes façons aucun parti à l’heure actuelle ne peut réunir tous les GJ, car ce mouvement transpartisan nous rassemble malgré nos différences.

Mais il n’aura échappé à personne que notre histoire est la même que celle du parti de Macron, un mouvement des réseaux sociaux, un mouvement du dégagisme comme l’a été celui de macron à la différence que nous n’avons pas de leader proclamé. Nous sommes de toutes sensibilités, nous devons cet été écrire nos valeurs communes qui ont un point commun le rejet de la Macronie et de ses soutiens, une société plus juste, une société qui se parle.

Aujourd’hui ces Marches du samedi ! sans but précis n’ont plus de sens où les Giletistes doivent offrir une alternative politique explicite collective avec un horizon cohérent.

Aujourd’hui qui peut me dire la revendication de l’acte 32? Nous sommes bien loin de nos premières revendications de la taxe sur le carburant ou pour l’augmentation des salaires des travailleurs « pauvres », plus simplement une hausse du pouvoir d’achat !

Il faut se ressaisir se parler ,faire un tronc commun de nos revendications communes et continuer le combat en allant maintenant sur les terres de la Macronie c’est à dire « la politique » qui n’est pas réservé aux élites car il n’y a qu’à voir ,la Macronie dans sa quasi intégralité ,si elle est sortie de la « CUISSE DE JUPITER » ne sont pas les dieux de la politiques ,mais simplement des exécutants d’une armée choisie pour leurs propension à s’aplatir comme des feuilles de papier couché!

Soyons cohérent avec notre mouvement,soyons force de proposition ,allons rejoindre ceux avec qui nous pourrons travailler et faire grandir notre société,vers une justice sociale , salariale des territoires!!!!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.