VOTEZ! QU'ILS DISENT! POUR UNE SOLUTION ALTERNATIVE.

Face aux « élites » politiques qui verrouillent le pouvoir en s’en dépossédant au profit d’une oligarchie supranationales (FMI, UE, futur Traité Transatlantique) il n’est d’autre possibilité, pour l’instant, que d’entamer une grève civique. 

L’abstention exprime l’impossibilité, pour le peuple, d’exercer sa souveraineté…

Car les partis et les structures syndicales ne sont plus les relais du peuple. Ils ont rénié leurs composantes « révolutionnaires» au profit du révisionnisme et de la collaboration ! Le rêve du nouvel adhérant: grimper au plus vite hiérarchiquement, être candidat à n'importe quelle élection pour, enfin élu, faire partie de "l'élite"... Un nirvana de bas étage... Mais quand même!

Après avoir déclamé sur tous les tons le mot "peuple" et décliné sur tous modes le vocable "égalité" devant des parterres de militants destinés à rester militants, le nouvel élu en joyeux apostat de ces fragiles idéaux s'en va trinquer avec tous les grossium locaux en attendant d'être enfin invité dans quelque crypto-cénacle tel "Le Siècle" ou ses chevilles enfleront considérablement!!!!!

8378304817_cb25cb5dca_o.jpg 

« La révolution citoyenne a l’ambition de faire la synthèse entre un programme politique révolutionnaire et sa légitimation par le suffrage universel » Mélenchon ne voit-il pas que cette affirmation est contradictoire?

Entre la recherche d’un consensus momentané qui peut prendre la forme (dangereuse) du plébiscite et la prise en main de ses affaires par le peuple il y a un hiatus si énorme qu’il en devient infranchissable !

Le vote (scrutin proportionnel ou pas) est toujours soumis à la dictature des médias.

Médias détenus, de près ou de loin, par les trusts mondiaux possédés par quelques crapules dans les mains desquelles picorent tous les chefs d’état…

Et le danger est croissant car les nouveautés technologiques accessibles à tous contrôlent de plus en plus notre mental, nous espionnent tous dans nos moindre faits et gestes… C’est pour cela que leur coût est minoré (production favorisée par les enfants esclaves des pays dit « émergeants »)…

On sait, par l’Histoire, que le plébiscite, le suffrage universel, ont été les facteurs déterminants dans l’accession au pouvoir des tyrans (Hitler, Mussolini, Staline, tyranneaux africains, etc…) en même temps que d’être leur justification !

 lui-liu-china-zupi-11.jpg

Proposition alternative.

La seule alternative au suffrage généralisé me semble être les petites assemblées citoyennes, les rencontres, les forums qui permettent, physiquement et intellectuellement, de vrais échanges d’idées sans contrôle, sans censure, sans pressions d’aucune sorte !

Rencontres citoyennes qui auraient pour objet de définir des objectifs, de rechercher les moyens de mise en œuvre, de responsabiliser les citoyens…

Ceci pour les préparer à l’action et aux responsabilités qui nous incombent à tous dans la cité…

Au mandat par tirage au sort

Opera-Ron-Mueck.jpg

Les postulants (nombre à déterminer) seraient tirés au sort en procédant comme pour un  sondage parmi TOUTE LA POPULATION (autochtones et immigrés).

Et le mandataire lui-même tiré au sort parmi les postulants.

Les mandataires seraient maintenus en poste selon la variable de « compétence » (on sait que tous nous touchons à un moment ou à un autre notre seuil d’incompétence) définis par leur pair et par un collège de personnalités (universitaires par exemple) versées dans le domaine attribué au mandataire.

Le mandataire donc ne serait pas choisi pour une durée fixe… Son mandat serait à tout moment révocable selon un processus (pétition ?) qu’il convient de déterminer.

 20100414201035%21Matissedance.jpg

La transition démocratique.

Dans un premier temps ce mode de désignation serait EXPERIMENTE localement (commune, canton) pour en moduler les règles afin d’autoriser une évolution progressive de la société et le cheminement des mentalités.

En phase deux (quatre ou cinq ans d’expérimentation) le tirage au sort servirait à désigner les membres d’une CHAMBRE HAUTE qui remplacerait le sénat actuel (constitué de notables oligarques népotistes empêchant la machine constitutionnelle de fonctionner)

 L’assemblée nationale serait maintenue pour une période à déterminer… Ainsi que le mode de scrutin permettant de les désigner… Mais son activité législative serait plus tournée vers les relations internationales. Les propositions de la chambre haute seraient soumises en seconde lecture à l’assemblée nationale… Puis validées définitivement par le conseil constitutionnel…

Faudrait t’il conserver un président de la république???

Probablement dans un premier temps à condition d’éviter le suffrage universel et par conséquent le plébiscite désignant un « homme providentiel » (nul ne l’a été, ne l’est, ne le sera). Peut-être étendre le tirage au sort pour sa désignation parmi les membres des trois assemblées réunies ???

Le gouvernement pourrait être remplacé par un collège de « compétences » appelées par les députés et les membres de la haute assemblée… Ou bien, serait-il désigné au sein de celles-ci?

Ron-Mueck-Hyper-realistic-Human-Sculptures-2.jpg

La société.

Ce nouveau mode permettrait l’abandon des partis de structure pyramidale et d’étouffer les velléités de puissance et d’asservissement des chefaillons auto désignés!Chaque citoyen serait responsabilisé et libre de parole et d’acte.

Cela ferait place à ceux qui bâtissent, élaborent, explorent…

Les erreurs même seraient profitables puisqu’il serait hors de question de désigner un quelconque bouc émissaire… Mieux, elles seraient le ferment d’une prise de conscience approfondie et permettraient d’envisager de nouvelles modalités pour les corriger.

DSC_0175.JPG

Les mots reprendraient corps. Leur sens ne serait plus dévoyé dans cette société de l’échange des idées et du débat… On retrouverait l’art du compromis par la paroles citoyenne... Et les promesses des représentants du peuple seraient tenues (mandat révocable).

 

Gare à la personnalisation…

Un tribun, surtout s’il possède un certain talent, tend presque toujours à se transformer en gourou…

Gare à celui qui sublime le chaos des faits et des émotions et impose une sublimation par l’action collective en la relayant, en l’amplifiant, par le tam tam des médias, le bruissement feutré des élites culturelles autoproclamées (qui se réunissent aujourd’hui au Siècle, par exemple)…

Le gourou tôt ou tard, toujours, se met au service des corrompus puissants et de leur nervis technocrates ou banquiers…

Gare aux manipulations par les mots au sens renversé par les crapules populistes… Des mots dépouillés de leur sens original et reconstruits par une droite sans scrupule. Des mots magnifiques tels que "liberté" et "laïcité" deviennent synonymes, dans la bouche de ces grotesques, d'égoïsme et de xénophobie!

 Ensor_Intrige_1890_-Kopie-Kopie.jpg


Une démarche culturelle.

La culture qui relie, qui assemble, mais surtout qui ouvre, qui se tourne vers le différent ! 

Les forums, débats, assemblées citoyennes, ONG doivent être les vecteurs de cette refondation qui est d’abord culturelle.

A l’opposé de la religion qui enferme et refuse la différence… Elle ne « relie » que ce qui correspond à ses critères ségrégationnistes sur des concepts détournés (l’amour) et des mensonges (le dogme, la pauvreté feinte). Et partout sur Terre elle tue. Le capitalisme, l’idée de « marché libre et non faussé » SONT des religions basées sur des idées fausses, inégalitaires et donc criminelles.

Aux trois têtes du cerbère qui asservissent le peuple: le divertissement, la publicité, les média politiques selon Mélenchon), on peut ajouter les pattes qui l’écrasent : l’accès de plus en plus difficile à la culture, l’inégalité pour accéder à la formation universitaire, la précarisation qui asservi, l’aide médicale de plus en plus réduite….

46165502cda5.jpg 

La culture libère et décile… Mais les musées ne sont plus accessibles (privatisés, et jours d’accès gratuits supprimés – le Louvre par exemple). Idem pour les spectacles créatifs, les concerts, les festivals, l’art en général… Les bibliothèques voient leurs crédits diminuer… Le cinéma est soumis aux grands trusts de la décérébralisation (UGC)…

Rendre visible les asservissements du peuple et les injonctions inadmissibles du pouvoir sur des modes nouveaux.

Car les médias relais des puissants rendent par leurs babils déformants, autant qu’insipides, les modes de lutte traditionnels, la grève entre autres, inopérants. Le temps sert le pouvoir. A cet atout s’ajoute l’individualisme institué, voulu… Diviser pour mieux régner !

D’autant que, comme je l’ai dit plus haut, il n’existe plus de syndicat révolutionnaire. Tous sont aujourd’hui réformistes !

lui-liu-china-zupi-4.jpg 

Refonder l’idée de Patrie.

 

La patrie propriété de ceux qui n’en ont pas et qui s’invente au travers de la culture, de l’Histoire, de la philosophie, des courants de pensée.

La patrie n’est pas la terre du dogmatique ou du consommateur mais celle d’abord des sensibilités…

Patriote celui refuse la souffrance sur sa terre, celle de l’homme et celle de l’animal, qui refuse les exploitations animales industrielles, camps de concentration, ignobles fabriques à bidoche, souffrance animale et poison pour l’homme (antibiotiques et autres machins toxiques)… Patriote celui qui refuse la chasse des viandards, la tauromachie des sadiques tous ces « ignobles » qui imposent leur un pour cent (leur nombre est en baisse constante) à toute la population (impossibilité, dans mon secteur, de se balader à la campagne le dimanche par temps de chasse).

tumblr_m04mni6fj71qksfy8o3_1280.jpg 

Patriote celui qui contourne le marché du superflu, des gadgets qu’on nous impose. Tablettes et autres bidules branchouilles qu’il faut changer tous six mois. Obsolescence programmée des écrans plats par exemple mais pas que, hélas. Obsolescence programmée qui pollue et désertifie et qui force à la surconsommation… Tous ces trucs inutiles, multipliés, qui nous font croire au paradis, alors que sans prise de conscience et sans action l’on se dirige à coup sur vers l’enfer, sont nées de l’esclavagisme industriel : enfants et adultes sous-payés, conditions de travail abominables, épuisement et soumission de la Terre aux intérêts capitalistiques… Le piège : tout ce superflu sert à nous espionner dans nos moindres faits et gestes, dans nos désirs, dans nos pensées. Big Brother est proposé à des prix « très calculés » pour attirer le citoyen qu’il transforme en zombie ignare et imbécile !

AlexGross_DIOR.jpg

L’informatique est source de progrès,évidemment. Mais il faut, pour en faire un outil et non un maître, cerner ce pourquoi nous l’utilisons… Et rester dans le champ du partage et de la contestation… Celui des lanceurs d’alerte, celui d’Edward Snowden !

Patriote celui qui crée des liens ici et maintenant et alerte comme Edward Snowden.

Patriote celui qui échange, partage, parle, confronte les idées, et met en garde pour sauver toutes les facettes du plaisir de vivre libre…

12725597644_06e916a07d_m.jpg


La nature parle !

Se souvenir que « l’histoire des hommes et de la nature se conditionnent réciproquement » (Marx, 1944)

L’évolution se fait à la marge de l’aire de répartition d’une espèce, là où les conditions environnementales sont, pour celle-ci, limites… Où leur variation est susceptible de créé des isolats qui favorisent certains gènes et leur modification (« mutations » statistiquement plus probables)

Sans donner dans le néodarwinisme on peut dire que pour l’homme c’est pareil au niveau des idées… La "marge" favorise les idées nouvelles qui sont le sel de la pensée humaine. Les bannis talentueux ont révolutionné leur temps : Diogène de Sinope, Galilée, Spinoza, Van Gogh pour ceux qui ne viennent à l'esprit...

Cette marge qui s’oppose en permanence aux dogmes normatifs en prônant la diversité, la mixité, l'étrange, le nouveau, l’inouï… Bref le frottement des corps et des idées en nouvelles combinaisons qui génère l'extase de la découverte !

Et puis, surtout, la diversité permet de mieux pointer ce qui constitue notre bien commun, ce qu’il convient de préserver et d’en permettre la jouissance de tous… Notre bien commun, notre chose publique, ce qui ne peut en aucun cas être privatisé : l’air, l’eau, l’énergie, la nature diverse… A l'opposé l'accaparement, la privatisation non seulement sélectionne par le fric donc exclue mais surtout, par avidité et impatience, pollue et épuise…

2010-10-07-20101007pollution.jpg

Pour moi, je n’accepte pas cet embrigadement qu’imposent nos omniscients technocrates au peuple pour mieux l’asservir au service des trusts qui dirigent le monde…

Refuser de réifier le vivant, la nature même dans son ensemble… Chercher, observer, intervenir précautionneusement, comprendre, découvrir…

Préférer les ressources renouvelables en faisant au préalable une étude systémique (impact écologique pour la fabrication des panneaux solaires par exemple. Vent, mer, solaire, gradient géothermique : des forces constantes, des sources d’énergie durable et non polluantes !

 Lui+Liu%2528%25E5%2588%2598%25E6%25BA%25A2%2529-www.kaifineart.com-3.jpg

 

Bousculer.

Comment se mettre en situation pour bousculer cette société aliénante ???

Je n’ai aucune réponse absolue…

Ormis l’action citoyenne, les assemblées, les clubs de réflexion, les associations, les réseaux courts, les actions sur ZAD, les ONG qui dèjà et concrètement préparent l’avènement d’une société citoyenne

Ce sont peut être les structures de contournement, via l’internet qui seront le fer de lance de la révolution. Comme cela s’est déjà produit en Tunisie…

scultura-di-ron-mueck.jpg 

En attendant l’action de grande ampleur qui changera tout, il faut investir tous les médias, émettre des idées, faire des clips rigolards pour se moquer des rigidités actuelles et des pantins qui nous imposent leurs délires absurdes (ex : la Royale, aussi prétentieuse que stupide, qui n’a pas compris que les particules fines ça tue! )

Coordonner nos actions pour faire vaciller ces dirigeants en perte de vitesse…

Et surtout ne pas leur donner la caution du bulletin de vote…

Car le piège est là…

Ces beaux parleurs bourrent le mou de leur auditoire avec un cynisme incroyable…

Les mensonges pleuvent : sur la dette, sur le nucléaire, sur leur conversion à la transition écologique, sur l’impossibilité de relever un peu les revenus des plus pauvres, sur l’immigration, sur les menaces venues de l’étranger, sur la guerre nécessaire…

jean-michel-basquiat-basquiat-naples-1982-big.jpg 

Non seulement ils mentent mais ils nous entraînent vers le gouffre par leur entêtement au productivisme qui pollue, fait disparaître les espèces… Combien  d’espèces disparues? Personne n’est capable de donner ne serait-ce qu’une évaluation. Et pourtant des biotopes disparaissent (les zones humides, les névés et glaciers par exemple).

Mais tant que cela ne touche pas au visible et aux espèces que les chasseurs protègent pour alimenter leur passion criminelle, on n’en parle pas !

Combien de taxons inféodés à un milieu très précis sont-ils disparus ?  Insectes, mollusques, végétaux, sans qu’aucune de nos « zélites » zélées ne s’en préoccupe…

 

Il faut les toucher où ça leur fait mal…

Faire l’inventaire de leur patrimoine et de leurs fraudes…

Ils fraudent tous… Par exemple, ce môssieur créateur, de la troisième agence de notation mondiale : Mr de Lacharrière (qui « gestionne » aussi son petit « chatiaux » de Vaux le Vicomte) si craint par tous les chefs des tas…

 PB260037.jpg

Tous ces pontes plein de morgue qui se pavannent aux rendez-vous du Siècle… Qui ont du fric à ne savoir qu’en faire… Ce sont eux les vecteurs insalubres de cette société malade…

Et, de plus, ils pratiquent tous un népotisme éhonté en arguant d’un néodarwinisme lamentable qui affirme que les capacités se transmettent génétiquement…

Crapules qui sont entrain de récréer les filiations de ci-devant privilégiés que la Révolution de 89 a tenté d’abolir… Il suffit d’écouter les radios de droite (radio-courtoisie pour ne pas la nommer) pour se rendre compte que l’aréopage qui courtise les LePen sont majoritairement des « particulés » (aïe !)… Des grosses particules très polluantes non repérées par Airparif !

 Samsonov+Igor+-+Man%27s+life.jpg

Et puis … le fric!

Préempter tous leur avoirs pour ne leur laisser que le revenu maximum institué par la nouvelle constitution…. 360 000 € par an, comme l’avait préconisé Mélenchon, ce n’est déjà pas si mal !!!

 Boycott !

La bataille commence donc par la grève citoyenne… Ne pas aller voter !

Le boycott du bulletin de vote déligitimise tous ces pantins à la solde des puissants

Ces pantins qui se voient partenaires des oligarques…

Qui nous imposent leur étroitesse d’idée (si visible au travers des quelques mots de leurs slogans…)

Par le vote ils nous dépossèdent de notre pleine citoyenneté…

Ils sont élus et le peuple n’a plus rien à dire durant la durée de leur mandat…

Ils parlent en notre nom pour nous trahir…

Nous, les pauvres, ils ne nous voient plus !

geo3_caille_001f.jpg

Ils nous piègent, nous rendent frileux, nous recroquevillent dans la cage étroite de leur petit pouvoir !

 Devenir frileux, se recroqueviller dans notre seul petit espace autorisé c’est se vouer à la mort !

C’est pour cela qu’il convient de ne pas voter dimanche prochain…

Et encore moins pour le FN…

Car tous nous mentent : ils savent que cette élection est truquée !

lui-liu-china-zupi-1.jpg

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.