L'une court, l'autre vole.

Furetage et fauconnerie.

Qui va à la chasse, risque le coup de foudre ...

Faucon et Belette © C'est Nabum

Il advint une fois qu'une belle belette et un faucon majestueux s'aimassent d'amour tendre. Quoique tous les deux au service d'un chasseur, tour à tour fureteur ou fauconnier, ils se prirent d'une mutuelle passion exempte de toute rivalité même si leur maître les mettait souvent en concurrence. La belette était muette d'admiration devant le vol majestueux de son compère chasseur. Le faucon éperdu de passion devant la douceur de la robe de sa bien-aimée.

L'amour ne se commande pas, il surprend en dépit de tous les obstacles qui prétendent parfois impossible une belle union. Ces deux-là étaient disposés à aplanir toutes les contraintes, à dépasser les lois de la nature, à s'émanciper de la loi de la gravité pour convoler et faire leur trou afin de vivre caché cet amour magnifique.

5

Leur rencontre fut le fruit du hasard tout autant que la volonté d'un curieux homme, le gars Raboliot qui avait une allergie au poil de chien et à tout ce qui s'apparentait à ce fidèle compagnon du chasseur. C'est ainsi que même pour un fusil, la présence du chien était pour lui rédhibitoire. Astucieux, le rusé bonhomme s'était donc tourné vers la chasse de haut vol avec son faucon tandis qu'il avait longtemps cherché un furet pour aller taquiner le lièvre et le garenne.

C'est en cherchant un animal fureteur qu'il tomba sur une belette qui avait croisé sur sa route un insidieux piège, posé par quelque indélicat braconnier. Il délivra la pauvrette, la soigna et se dit qu''il y avait là un signe du destin. Ceux qui vivent véritablement en symbiose avec la nature sont capables de telles intuitions. Il tenta avec succès de domestiquer le petit mammifère afin de l'initier à la chasse en terrier.

14

La belette n'a pas froid aux yeux, elle est capable de s’attaquer à des proies bien plus lourdes et puissantes qu'elle. Elle s'adapta fort bien à sa nouvelle existence, prenant même grand plaisir à traquer les rongeurs pour son compagnon humain. Sa reconversion fut une véritable réussite, Raboliot ne pouvait que se réjouir de son idée.

Cependant, l'homme, après deux belles saisons de chasse, s'aperçut la troisième année que le rendement de ces deux zélés compagnons avait singulièrement diminué. Chacun de leur côté, ils manquaient de cœur à l'ouvrage, rechignant à obéir et surtout à quitter le giron domestique. Raboliot crut un moment que ces deux chasseurs supplétifs connaissaient un problème de santé. Il les envoya consulter un vétérinaire qui les trouva en pleine forme.

1

Il convenait de leur remettre le pied au carnier au plus vite. Il eut alors l'idée de partir à la chasse avec Belette et Faucon en même temps. Une démarche qui peut surprendre tant les techniques tout comme les proies recherchées divergent. Le pauvre homme pensait naïvement que l'effet d'entraînement allait stimuler ces deux complices. Ce qu'il vit tout au contraire, le laissa aussi pantois que perplexe.

6

Alors qu'au loin, des gibiers pointaient le bout de leurs museaux, Faucon prenait Belette sous son aile. Le petit mammifère semblant se lover tendrement contre le rapace. Les deux complices n'avaient alors nulle envie de se mettre à l'ouvrage, eux qui autrefois se réjouissaient à l'idée d'aller à la chasse. Raboliot n'avait jamais vu ça ! Il était face à un refus manifeste de ces deux associés de répondre à l'appel ancestral de la traque. Mais, au lieu de sortir de ses gongs, de menacer l'un et l'autre, il se prit de tendresse pour le spectacle qui se présentait à lui. Faucon offrait une parade nuptiale à Belette qui de son côté émettait des petits cris mélodiques.

Ce qui devait advenir survint. Les deux tourtereaux convolèrent dans le plus grand secret. Il est des unions contre nature selon les codes habituels qui ont besoin de la clandestinité pour pouvoir s'épanouir. Belette fit un nid confortable entre ciel et terre pour y cacher son amoureux. Ils vécurent heureux même si les lois de la génétique les empêchèrent de procréer. Quant à Raboliot, en chasseur avisé, il s'associa à une genette pour satisfaire à sa passion cynégétique, persuadé que sa forte odeur musquée découragerait d'éventuels prétendants.

1-genette

Contrenaturement leur.

Conte écrit pour la fête de la Sange où je serai présent.

sange

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.