C’est Nabum
Abonné·e de Mediapart

3606 Billets

1 Éditions

Billet de blog 7 oct. 2021

Le bouclier.

Protection suprême.

C’est Nabum
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il y a de l'eau dans le gaz

Pour affronter l'adversité, les difficultés du quotidien et les mauvaises surprises de l'existence, la meilleure parade réside dans les vieilles recettes éculées. Le bouclier est l'instrument idoine pour qui ne peut boucler ses fins de mois ni parer aux coups bas de la hausse des prix. Il est encore recommandé pour contrer les relances des débiteurs et les coups de massue des propriétaires.

Le bouclier a trop longtemps été déconsidéré, renvoyé dans les musées à côté des côtes de mailles et des armures. Depuis peu, un premier ministre a enfourché son cheval de bataille pour tenir la bride aux uns tout en boutant les augmentations sournoises. S'il y a de l'eau dans le gaz, notre Don Quichotte de la pensée rurale se promet de monter à l'assaut des éoliennes pour abattre les tarifs réglementés.

« Heaume, shit, heaume » serait la nouvelle devise de ce preux chevalier des temps modernes, capable de mener le combat contre la dérive énergétique tout en pourfendant les vendeurs de produits prohibés. Le bouclier peut ainsi se parer de toutes les compétences : fiscale, sanitaire, réglementaire, énergétique, … il apporte une réponse individuelle à des problématiques de plus en plus complexes.

L'électeur de base, ce malheureux centurion perdu dans univers consumériste débridé suivra judicieusement les conseils du Castex sed lex afin d'adopter la stratégie romaine de la tortue, le bouclier sur la tête pour éviter que le ciel lui tombe sur l'occiput. Fort de ce nouvel animal totémique, le brave citoyen devra patienter encore avant d'attendre les hausses de salaire. Le bouclier protège de tout, surtout du ridicule.

La France n'ayant plus les moyens d'entrer dans la grande compétition planétaire, le bouclier nucléaire devenant au fil des restrictions budgétaires, une sorte de peau de chagrin, le bouclier à la portée de tous, pour porter l'effort de redressement à bout de bras et notre grand chef au-dessus de la mêlée, voilà une excellente idée qui fera les délices des caricaturistes jusqu'au jour prochain où se moquer de Jupiter relèvera du blasphème.

Si mes propos tournent en boucle, c'est hélas que je n'ai pas encore, à l'instar de mes concitoyens, acquis la maîtrise du petit bouclier individuel et portatif que nous met à disposition le gouvernement. Il convient de s'entraîner, de faire preuve de persévérance pour enfin apercevoir le bout du tunnel.

Pour compléter l'équipement, de sources autorisées, le conseiller spécial du grand homme, un garde du corps rapproché sous le feu de l'actualité, aurait suggéré à son maître et gourou d'adjoindre au fameux bouclier de Castex un petit braquemart, arme de poing légère et diablement efficace, qui ferait le meilleur effet dans les prochains corps à corps électoraux.

Nous ne sommes pas certains que cette arme blanche évitera en dépit de sa couleur le vote extrême. Pour les conseillers en communication, cette idée viendrait en opposition avec leur futur slogan de campagne : « Faites Zemmour mais pas la guerre ! ». On devine par là-même l'état de déliquescence des allées du pouvoir à quelques mois d'une échéance capitale.

Certains d'ailleurs songent à ouvrir le parapluie, succédané du bouclier pour qui aime à se tordre de rire comme une baleine. On peut espérer qu'avec de tels cadres, notre pays réussira malgré tout à passer entre les gouttes, fussent-elles de pluie ou bien de larmes. Le pire est pour demain, avec une armée en marche, bouclier dans une main et braquemart dans l'autre.

Débouclièrement leur.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
Des militants à l’assaut de l’oppression « validiste »
Ils et elles se battent contre les clichés sur le handicap, pour la fermeture des institutions spécialisées et pour démontrer que, loin de la charité et du médical, le handicap est une question politique. Rencontre avec ces nouvelles militantes et militants, très actifs sur les réseaux sociaux.
par Caroline Boudet
Journal — France
Une peine de prison aménageable est requise contre François Fillon
Cinq ans de prison dont quatre avec sursis, la partie ferme étant « aménagée sous le régime de la détention à domicile », ainsi que 375 000 euros d’amende et dix ans d’inéligibilité ont été requis lundi 29 novembre contre François Fillon à la cour d’appel de Paris.
par Michel Deléan
Journal — France
Au tribunal, la FFF est accusée de discriminer des femmes
Neuf femmes accusent la Fédération française de football de les avoir licenciées en raison de leur sexe ou de leur orientation sexuelle. Mediapart a recueilli de nombreux témoignages mettant en cause le management de la FFF. Son président Noël Le Graët jure qu’il « n’y a pas d’atmosphère sexiste à la FFF ».
par Lénaïg Bredoux, Ilyes Ramdani et Antton Rouget
Journal — France
« La droite républicaine a oublié qu’elle pouvait porter des combats sociaux »
« À l’air libre » reçoit Aurélien Pradié, député du Lot et secrétaire général du parti Les Républicains, pour parler de la primaire. Un scrutin où les candidats et l’unique candidate rivalisent de propositions pour marquer leur territoire entre Emmanuel Macron et l’extrême droite.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Faire militance ou faire communauté ?
Plus j'évolue dans le milieu du militantisme virtuel et de terrain, plus il en ressort une chose : l’impression d’impuissance, l’épuisement face à un éternel retour. Il survient une crise, on la dénonce à coups de critiques et d’indignation sur les réseaux, parfois on se mobilise, on tente tant bien que mal d’aider de manière concrète.
par Douce DIBONDO
Billet de blog
Un jour dans ma vie militante : l’Etat réprime impunément des familles à la rue
[Rediffusion] Jeudi 28 octobre, soutenues par Utopia 56, plus de 200 personnes exilées à la rue réclamant l’accès à un hébergement pour passer l’hiver au chaud ont été froidement réprimées. L’Etat via son organe répressif policier est en roue libre. Bénévole au sein de l’association, j’ai été témoin direct de scènes très alarmantes. Il y a urgence. Voici le témoignage détaillé de cette journée.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Militer pour survivre
Quand Metoo à commencé j’étais déjà féministe, parce qu’on m’a expliqué en grandissant que les gens étaient tous égaux, et que le sexisme c’était pas gentil. Ce qu’on ne m’avait pas expliqué c’est à quel point le sexisme est partout, en nous, autour de nous. Comment il forge la moindre de nos pensées. Comment toute la société est régie par des rapports de forces, des privilèges, des oppressions, des classes sociales.
par blaise.c
Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk