De la rivière à l’Océan

Rohan le Barde

Demandez le programme

 

carnet-dlral-couvertures

 

 

De la rivière à l’Océan, voilà bien un parcours insolite auquel nous convie Rohan le Barde ! Avec ce curieux personnage, la vie ne sera jamais un long fleuve tranquille. Rien n’y coule de source pas même les eaux navigantes. Il se peut que son Grand Œuvre soit bien plus un cheminement initiatique qu’une simple escapade au fil des flots et des mots. Puisqu’il vous prend la curieuse idée de suivre ses pas en ouvrant grand vos écoutilles, ne soyez pas surpris d’y croiser des êtres anachroniques, des situations qui échappent totalement à une société que notre ami a toujours trouvée absurde et dérisoire.

Rohan est un souffleur de vent, comme il aime à se définir - et à parfois baptiser des compères de rencontre -. S’il sème de curieux cailloux (en guise de pierre philosophale) qui ne font pas seulement des ronds dans l’eau, c’est pour mieux sceller à jamais une histoire marinière qui se perd dans les méandres de la modernité. La tempête n’est jamais loin qui décoiffe les idées reçues et les représentations trop simplistes. Le Lorrain qu’il est, paradoxalement ne donne pas dans l’Image d’Épinal, même le long d’un canal.

Il croque avec respect et affection les acteurs d’une époque révolue, leur restitue dignité et gloire par le truchement de chansonnettes, de ritournelles ou de belles ballades. Barde, il n’est pas un chanteur qui invente un folklore de pacotille. Avec lui, ce sont les véritables métiers d’alors qui sont évoqués à la fois dans leur authenticité tout comme dans le respect de ce qui fut jadis. Ces phrases simples sont à ripourner (répéter) dans le respect absolu d’une expression musicale traditionnelle.

Laissez-vous porter dans ce périple qui n’est pas une succession d’étapes mais bel et bien un récit cohérent, un livre d’histoires que vous tournerez au gré des plages musicales. Son propos n’est pas un empilement mais tout au contraire, la restitution précise, d’un univers totalement disparu. Il se fait anthropologue, ethnologue, historien et poète afin de croquer instants et existences qui allaient leur train sur et en bord de rivières et canaux. À votre tour de plonger bien imprudemment dans un monde interlope...

Chansonnier marinier - Rohan Le Barde - Rencontres de Loire 2017 © Légend'eaux Rohan Le Barde

Au bout du voyage, vous aurez de nouveaux amis : les sagars, les oualous, les hâleurs, la lavandière, l’éclusier, le marinier, la femme du capitaine, le passeur et tant d’autres. Il est vrai que notre barde est avant tout un Chamagnon : chamane de la chanson, mage de la mélodie, passeur d’émotions et d’Histoire.

Sa destinée aurait dû le conduire immédiatement vers la création. Enfant, il était déjà artiste ce qui le mit sans doute en grand décalage avec l’école. On le pria, sans ménagement d’aller voir ailleurs et le hasard le poussa sur un pont de péniche. Il devint batelier sans être tout à fait d’une corporation qui s’acquiert bien plus par la naissance que par une formation professionnelle. C’est certainement ce décalage qui en fit le témoin attentif et l’auteur d’un hommage particulièrement émouvant : « Quand on est marinier ! » Il a transformé alors le plomb d’un métier qui se meurt en trésor de la chanson.

S’il a troqué le macaron pour le ukulélé ou l’accordéon, c’est tout à la fois pour coucher sur le papier cette expérience unique et restituer à sa manière marinière ce monde qui l’avait tant ému. Revenu à terre, il a enfin réalisé sa destinée : se faire artiste pour vous prendre par le cœur et devenir votre compagnon de route. L’embarquement est immédiat, vous ne descendrez qu’arrivé à la mer.

Préfacièrement sien.

Quand on est marinier © Légend'eaux Rohan Le Barde

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.