Il était une fois le Suave 1

L’aventure au fil d’un Canal.

Le Canal d'Orléans veut revivre

 

suave-13

Il fut une époque glorieuse durant laquelle le canal d’Orléans n’était pas ce bel écrin endormi, oublié de beaucoup et surtout détourné de sa fonction première. Les péniches allaient et venaient, les hommes, les ânes, les femmes et les enfants tiraient des bateaux chargés de marchandises qui rejoignaient la Capitale.

Un petit peuple bruyant emplissait les tavernes, égayait le chemin de halage. Le temps n’était pas au développement durable et pourtant, la sagesse était de mise, le fret allait à son petit train de sénateur, au fil de l’eau et des écluses qui lui ouvraient grand ses ventaux.

L’histoire du canal d’Orléans est porteuse de belles heures et de quelques heurts. Inauguré en 1692 quand il s’ouvrit à la Loire dans son écrin de Combleux, il avait tout d’abord été l’œuvre d’un seul homme, forestier avisé selon la légende Robert Mayeux, qui en 1676 chercha à rejoindre le Loing et le grand frère : le canal de Briare, premier canal de ligne de partage des eaux au monde.

suave-15
Trois ans plus tard, Le Duc d’Orléans envisage un prolongement pour jeter un pont entre Loire et Seine au départ de Combleux. La réalisation ne fut pas aussi simple, les défis techniques, les aléas économiques, les controverses entre les décideurs demandèrent temps et aménagement avant que la jonction se réalise. Une belle page allait s’ouvrir qui fera de Combleux la perle de l’Orléanais.

Grande fut alors l’activité économique. Des deux mille péniches à l’origine, le canal en reçut sur ses biefs jusqu’à 5 630 en l’année 1875, apogée de son activité. La mort de la Marine de Loire allait mettre à mal ce canal tandis que son homologue de Briare, relié au centre est de la France par le canal latéral, recevait jusqu’à 12 000 embarcations en 1913.

La fin de l’aventure fut scellée en 1954. Les écluses se fermèrent, abandonnées des hommes, murées ou bien désertées. Le pauvre Canal se contenta de la visite des pêcheurs alors qu’il fut un temps envahi de poissons chats. Cette magnifique percée bleue au cœur de la forêt d’Orléans dormait d’un sommeil profond. Y aurait-il un prince Charmant pour venir la réveiller ?

suave-17
La Caravane de Loire fut un bel espoir, un sursaut magnifique à l'initiative d’un Conseil qui s’appelait alors Général. Ceux qui n’étaient pas encore des Loirétains se retournèrent vers ce décor de contes de fées. Ils comprenaient qu’ils avaient là un Patrimoine qu’il convenait de remettre en état. Les élus suivirent ou précédèrent ce mouvement mais la crise économique fit capoter ce magnifique rêve.

Pourtant les successeurs des mariniers d’antan avaient attrapé le virus. Que ce soit à Grignon, à Vitry ou bien à Combleux ils désiraient tous retrouver ce chemin qui marche. Des projets naquirent, des folies se réalisèrent comme l’incroyable Belle de Grignon. Des animations virent le jour sur le canal sans hélas qu’il puisse être parcouru d’un bout à l’autre.

L’état en se désengageant totalement de ce trésor qu’il avait laissé à l’abandon offre un nouvel espoir. Le Conseil Départemental du Loiret s’est porté acquéreur, le désir fou des mariniers semble à nouveau possible, des travaux ont repris, notre beau canal va peut-être revivre.

canalapd

Photographies de Alain Pavard-Doisneau

 

327 ème aniversaire de l’ouverture du canal d’Orléans
Voyage inaugural du SUAVE

 

Mardi 12 mars : COMBLEUX
18h : Inauguration officielle du SUAVE
Histoire du Suave par C’est Nabum + Baptiste
Discours des officiels
Verre offert par la municipalitéVendredi 15 mars : COMBLEUX
21h : Grand concert sur la péniche : Babord Tribord

Samedi 16 mars : CHECY et MARDIE
10h : départ de Combleux avec les Manqu’pas d’Airs
11h : arrivée à Chécy
11h30 : Concert Chorale Vent Debout
12h15 : Histoire du Suave par C’est Nabum + Aquadiaux
12h45 : Accueil et verre offert par la municipalité 

15h : Départ vers Mardié
17h : Passage de l’écluse avec les Manqu’pas d’Airs
18h15 : Histoire du Suave par C’est Nabum + Aquadiaux
18h30 : Accueil de la municipalité et verre offert par la municipalité 
21h : Grand concert sur la péniche ; Toue Sabord

Dimanche 17 mars : MARDIE
15h – 18h : tours en futreaux pour la population

à suivre ....

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.