Il ne cesse d’agir

Ici et maintenant.

Jean-François Chalot

a1

 

Notre ami Jean-François Chalot a sorti un nouvel opuscule ; j’use à dessein de ce terme pour signifier à quel point, notre homme, a toujours battu le pavé pour lutter contre l’injustice tout en publiant inlassablement le récit de ses innombrables combats. Ce petit livre d’une centaine de pages est le reflet parfait des batailles que ne cesse de livrer notre Don Quichotte du social pour bouter l’injustice de ce pays.

J’avoue que le prologue est pour moi l’élément clef de cet ouvrage, non pas que la suite ne soit pas intéressante mais bien parce que l’auteur s’y livre à l’exercice de l’autobiographie qui place clairement sa vie toute entière au service des nobles et belles causes, des déshérités et des laissés pour compte. C’est au travers de cet éclairage personnel, qu’on comprend mieux la suite et qu’on ne cesse d’admirer cette obstination de toute une vie à s’opposer à l’injustice.

Pour ce militant du quotidien et de la proximité, il y a toujours à faire. Les sujets d'indignation ne manquent pas, les actions se succèdent et toujours nous le trouvons aux premières loges de la contestation certes mais surtout des réponses apportées. C’est une vie, une main sur le cœur et l’autre porteuse d’un stylo qui se déroule sous nos yeux admiratifs. Jean-François pourfend le mal depuis 1964 et les sujets de mécontentement n’ont jamais cessé de le mettre en branle.

Il cumule l’action sur le terrain, la présence pour les plus démunis et les témoignages écrits qui visent tout autant à faire savoir qu’à laisser témoignage, à faire pression tout en laissant une trace nécessaire. Ce nouveau recueil évoque ainsi des situations individuelles dramatiques qu’il a accompagnées pour apporter secours et bienveillance à des exclus de la galette. C’est tout autant le reflet des engagements du militant qui a tenu des responsabilités et en fait bilan ici.

a3

C’est dans le souci permanent de la vérité et de la sincérité qu’il raconte sans doute pour transmettre la flamme du militantisme social. Il a soixante-dix ans et aimerait que de plus jeunes prennent le relais dans un contexte où l’iniquité ne cesse de gagner du terrain. Nous avons ainsi un bréviaire du futur militant par le récit sans concession d’une vie consacrée à vouloir infléchir une société qui ne respecte en rien la belle devise de notre République.

Des anecdotes sont là pour donner de l’espoir, pour démontrer que tout n’est pas écrit et qu’il est parfois possible de déplacer les montagnes. Sans cela, à quoi bon se retrousser les manches et repartir sans cesse au feu ? À la lecture de son témoignage, j’ai le sentiment que l’auteur cherche aussi à donner du sens à sa vie. Pour lui, peu ou prou, l’heure est venue de faire le bilan.

C’est à travers cet éclairage que ce livre prend toute sa force, bien au-delà des cas précis évoqués ici, c’est le regard panoramique sur un parcours à l’heure de passer le flambeau qui lui donne une valeur de testament de l’espoir. Non loin de moi l’idée de vouloir mettre notre ami à la retraite de l’action, jusqu’à son dernier souffle, il sera un éternel indigné, un infatigable bénévole de l’entre-aide, un acteur social de terrain, un militant de l’espoir et de la fraternité, mais c’est bien dans le désir de tendre la main pour que d’autres viennent le rejoindre qu’il a conçu son « Agir ici et maintenant ».

Nous pourrions évoquer une à une les actions évoquées mais l'essentiel est ailleurs, dans cette ligne de conduite à laquelle il n’a jamais cessé de consacrer son existence. Qu’il ait été syndicaliste, militant, élu ou simple acteur de terrain, tout ce qu’il a entrepris a été fait avec la plus parfaite sincérité. C’est là ce qui transpire de ce livre d’une incroyable honnêteté.

Je vous laisse le plaisir de parcourir à votre tour ces pages essentielles pour un homme qui a toujours su rester droit dans ses brodequins. Les associations sont en danger, les familles sont mises à mal, la solidarité bat de l’aile et pourtant d’autres Jean-François ne cessent de sortir de l’ombre pour lutter contre ce monde en marche forcée vers l’abîme !

Admirativement sien.

a2

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.